Le Chat : Le Chat s’expose : Catalogue de l’exposition PDF

38 cm, Paris, musée du Louvre. Le Chat : Le Chat s’expose : Catalogue de l’exposition PDF est surtout reconnu pour ses natures mortes, ses peintures de genre et ses pastels. Le Château de cartes, Washington, National Gallery of Art. Jean Siméon Chardin naît à Paris le 2 novembre 1699, d’un père artisan, fabricant de billards.


 » Le Chat est gros et moche, mais il a cette assurance physique des imbéciles heureux ou de ceux qui jouent à l’être. L’une des formes d’humour que j’affectionne par-dessus tout est l’autodérision. Avec Le Chat, j’ai souvent l’impression de faire de l’autodérision par procuration. Il y a bien sûr un côté un peu lâche là-dedans, un rien tordu, puisque le propre de l’autodérision est d’arriver à se moquer de soi-même, alors que moi, je fais rire de lui. Mais je persiste à penser que c’est bien de moi que j’essaie de faire rire, à travers lui, un peu comme un acteur qui par ses mimiques fait rire les spectateurs, non de lui, mais du personnage qu’il joue. D’une certaine manière, j’écris des sketches que Le Chat interprète.  » Philippe Geluck, auteur

D’après les frères Goncourt, Coypel aurait fait appel à Chardin pour peindre un fusil dans un tableau de chasse, ce qui lui aurait donné le goût des natures mortes. Chardin devient ainsi peintre académicien  dans le talent des animaux et des fruits , c’est-à-dire au niveau inférieur de la hiérarchie des genres reconnus. La Fille de cuisine, Washington, National Gallery of Art. Notons que le Buffet est une des premières œuvres datées de Chardin. Chose rare chez Chardin, un animal vivant figure dans la Raie comme dans le Buffet. L’artiste peint très lentement, revient sans cesse sur son travail, ce qui n’est guère compatible avec la représentation d’animaux vivants.

L’année 1731 est marquée par des événements particulièrement importants. Il épouse Marguerite Saintard sept ans après un contrat de mariage passé avec elle. Le père de l’artiste meurt peu après, et son fils Jean Pierre naît en novembre. L’artiste était mis au défi de peindre autre chose que des natures mortes.

Mais ce n’était pas la seule raison de changer de registre. Mariette ajoute :  Ce mot fit impression sur lui et, le prenant moins comme une raillerie que comme une vérité, il fit un retour sur son talent, et plus il l’examina, plus il se persuada qu’il n’en tirerait jamais grand parti. Il débuta les premiers tableaux à figure en 1733. Sa femme Marguerite meurt en 1735 et sa fille Marguerite Agnès en 1737.

Il a 45 ans, elle en a 37. Sur le rapport que j’ai fait au Roy Monsieur de vos talents et de vos Lumières, Sa Majesté vous accorde dans la distribution de ses grâces pour les Arts, une pension de 500 livres, je vous en informe avec d’autant plus de plaisir, que vous me trouverez toujours très disposé de vous obliger, dans les occasions qui pourront se présenter et qui dépendront de moi à l’avenir. En 1754, son fils Jean Pierre remporte le premier prix de l’Académie et entre à l’École royale des élèves protégés. En 1757, il reçoit son brevet pour aller poursuivre ses études de peinture à Rome.

Il est nommé trésorier de l’Académie en 1755, et deux ans après Louis XV lui accorde un petit appartement dans les Galeries du Louvre, ce dont il se montre très fier. Marigny, dont la bienveillance à l’égard de Chardin ne se démentit jamais, est à l’origine de cet honneur rendu au peintre et l’en avertit lui-même. Je vous apprends avec plaisir, Monsieur, que le Roy vous accorde le logement vacant aux Galeries du Louvre par le décès de S. Marteau, vos talents vous avaient mis à portée d’espérer cette grâce du Roy, je suis bien aise d’avoir pu contribuer à la faire verser sur vous. Je suis, Monsieur, Votre très humble et très obéissant serviteur. Chardin, Conseiller, Trésorier de l’Académie, a fait part à la Compagnie de la grâce honorable que le Roy lui a faitte en lui accordant un logement aux Galeries du Louvre.

La Compagnie a témoigné de l’intérest qu’elle prend à tous les avantages que son mérite et ses talents lui procurent. Procès verbal de la séance du 2 avril 1757. L’inventaire après décès des biens de Chardin révèle que cet appartement comportait quatre chambres, une salle à manger, une cuisine, un corridor, une cave et une soupente sous l’escalier. Chardin se consacre à nouveau à la nature morte depuis 1748. Il expose toujours des peintures de genre, mais cesse d’en créer : ce sont, la plupart du temps, des œuvres antérieures ou des variantes. Académie à l’occasion de sa démission de la charge de trésorier.