Le Chat, tome 5 : Le Chat au Congo PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Et c’est le 22 mars 1983 que Le Le Chat, tome 5 : Le Chat au Congo PDF fait sa première apparition dans le journal belge. Très vite, il devient la mascotte du journal.


L’album numéro 5 du Chat de Philippe Geluck.

Philippe Geluck rappelle l’inspiration de son personnage :  Un jour, sur la couverture du carton de remerciements de mon mariage, j’ai dessiné une Madame Chat tout sourire, et à l’intérieur, on voyait Monsieur Chat qui était monté dessus ! C’est comme ça que tout a commencé ! En 1998, Serge Dehaes propose à Geluck de réfléchir ensemble à une série pour enfants dont le héros serait le fils du Chat, déjà apparu plusieurs fois dans les dessins de ce dernier. Elles mélangent animation 2D, animation 3D et stop-motion. Le Chat est doublé par Jean-Yves Lafesse. Cet anti-héros est un chat gris, aux oreilles pointues, au gros nez, à la bouche généralement indiscernable. Ses neveux : ils changent souvent d’apparence, on peut difficilement les différencier des enfants du Chat quand ils ne sont explicitement nommés, ils font le plus souvent des misères à leur  oncle Chat .

Ses enfants : ils changent souvent d’apparence, ils acclament souvent leur père qu’ils adorent donc de manière non dissimulée. Chat est le héros à part entière d’une série dérivée éponyme. Quelques souris : exploitées par Le Chat, souvent mangées, ou plus rarement amies avec ce dernier. Roger : le barman, dont on ne voit jamais le visage, auquel le Chat commande toujours un muscadet.

Roger est également le surnom de Geluck quand le chat l’évoque ou s’adresse à lui. Philippe Geluck : souvent représenté comme étant le père du Chat, parfois surnommé Roger par ce dernier. Son psychologue, à qui il fait partager ses élucubrations, que ce dernier n’écoute que distraitement. Le style graphique de Philippe Geluck pour sa bande dessinée est toujours resté, malgré de légères évolutions, simple et efficace. Afin de servir le discours du Chat, lui-même succinct mais riche de contenu, le dessin est resté sobre et net.

Les traits, noirs, sont précis, sans bavures. En plus du style graphique même, Geluck fait dans la simplicité quant à la gestuelle du Chat : souvent représenté debout et immobile, sa bouche reste toujours fermée. Par la suite, les albums de 80 pages ont été réédités en 48 pages pour uniformiser la collection. Oh toi le Belge, ta gueule ! Philippe Geluck fait son entrée dans le Petit Larousse, édition 2011. Vincent Baudoux, Les Dessous du Chat, Le Hêtre pourpre, coll.

Pierre Sterckx, Le Chat s’expose : le catalogue,  : Casterman, 2003. Catalogue de l’exposition de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris du 28 octobre 2003 au 4 janvier 2004. Biographie de Philippe Geluck sur son site officiel, consulté le 9 mars 2011. Le Chat en 3D juste avant le JT ! Le Chat de Geluck sur France 2 Staragora. L’Appli du Chat sur le site officiel de Philippe Geluk, consulté le 10 mars 2011.

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 2 novembre 2018 à 10:20. En raison de l’accès limité au réseau Internet, le projet avance lentement. Internet, et le rythme de croissance des publications s’accélère. Parallèlement, en 1978, le Conseil des Arts du Canada créé Canadiana, un organisme sans but lucratif visant la préservation du patrimoine canadien et à sa mise en ligne. En 1993, John Mark Ockerbloom crée Online Books Page. Contrairement au projet Gutenberg, ce projet cherche à répertorier et réunir différents textes numériques anglophones déjà publiés, au sein d’un point d’accès unique.

En 1995, Jeff Bezos crée Amazon. La presse, dans son sens large, commence alors à se mettre en ligne. De son côté, Brewster Khale fonde Internet Archive. En 1997, la Bibliothèque nationale de France crée Gallica.

En 2000, le logiciel de lecture Mobipocket est créé. Le Gemstar ebook devient alors la première tablette de lecture numérique officielle. En 2001, Adobe Flash Player lance son premier logiciel gratuit qui permet la lecture de fichiers numériques. L’année 2001 marque enfin la création du premier smartphone. En 2004, la compagnie Sony produit sa propre tablette. En 2007, Amazon commercialise Amazon Kindle, ou Kindle, qui permet à l’entreprise de se spécialiser dans la lecture numérique, alors qu’elle se concentrait jusque là sur l’édition numérique. 2008, la qualité de lecture sur l’écran des liseuses s’améliore considérablement.

De nombreux éditeurs commencent dès lors à distribuer, sous format électronique, des livres tombés dans le domaine public. Au même moment, pour une question de coûts et de rentabilité, certains éditeurs commencent à publier leurs auteurs de cette manière. C’est la  transposition à l’identique d’un livre papier en version numérique . Le livre numérique homothétique respecte les limitations physiques du livre malgré l’absence de ces limitations dans un environnement numérique.

Il s’agit de la forme la plus répandue et de la première à être apparue. Ce type de livre vient compléter la version imprimée grâce aux avantages que permet le format numérique, tant sur le plan de la forme que du contenu. Ainsi, par les possibilités d’enrichissement quasi infinies de l’œuvre qu’il admet, le type enrichi est de plus en plus exploité. Marcoux écrit qu’il s’agit du livre  créé par ou pour le numérique , c’est-à-dire que le livre originairement numérique a été pensé en fonction du format numérique et de ses potentialités techniques. Pour cette raison, il possède une forte hypertextualité, mais il est plus récent et moins commun que les précédents. La plateforme Scalar est une plate-forme qui permet l’édition de livres augmentés.