Le ciel de Cambridge : Rupert Brooke, la mort et la poésie PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche La Première Guerre mondiale a inspiré un nombre considérable de romans, de bandes dessinées, de pièces de théâtre et d’œuvres poétiques. Dans les années 1920 et 1930, le sujet principal des œuvres de fiction en le ciel de Cambridge : Rupert Brooke, la mort et la poésie PDF avec la Première Guerre mondiale était les conséquences psychologiques et sociales du conflit, notamment les troubles comportementaux de guerre. Marina Yurlova, Cossack girl : 2010 Heliograph Somerville U. Louis Barthas, Les carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier, 1914-1918.


« Nous t avons trouvé pâle et calme,
étrangement couronné de fleurs, beau et secret comme un enfant… Dans ce chant funèbre d un jour qu il a aimé, Day that I loved, Rupert Brooke se trahit dans cette parenthèse, trahit cette intime prophétie du poète qui sait ce qu il dit, d une science obscure et définitive : c est un jour qu il a aimé dont il décrit l embarquement de la dépouille sur quelle mer ténébreuse, et là-bas nulle clameur de gloire comme chez Lord Tennyson, mais le dernier feu sur l abîme, flame ultimate on the deep […] »
Rupert Brooke (1887-1915) fut le prince de la jeunesse et aussi, à son corps défendant, le prince du paradoxe : l auteur d un des plus beaux poèmes jamais écrits sur l amour de la patrie, The Soldier (« Le Soldat »), qui fit de lui le plus célèbre « poète de guerre » anglais, n a pas eu le temps de combattre. Il est mort le 23 avril 1915, deux jours avant le débarquement des Dardanelles, et a été enterré sur
l île de Scyros. Un hymne à la gloire du dernier chantre de la poésie immortelle. Pour la première fois, est consacré un récit-portrait en français à cette figure de la poésie anglaise.

14-18 : apocalypse en Belgique : récits de patriotes, Bruxelles et Namur, éd. Paul Tuffrau, 1914-1918 – Quatre Années sur le Front. Paris, Editions de la vraie France, coll. William Boyd, Comme neige au soleil, Paris, Seuil, 1994 , coll.

De langue française Marie-Paul Armand, Au bonheur du matin, Paris, Presses de la cité, 2003, coll. Olivier Barbarant, Douze lettres d’amour au soldat inconnu, Seyssel, Champ Vallon, 1993. Philippe Barbeau, La guerre d’Eliane, Paris, La Découverte et Syros, 1998. Cathie Barreau, Visites aux vivants, Paris, Laurence Teper, 2007. Pierre Bergounioux, Ce pas et le suivant, Paris, Gallimard, 1985. Pierre Bergounioux, La maison rose, Paris, Gallimard, 1987. Pierre Bergounioux, Le bois du chapitre, Orléans, Théodore Balmoral, 1996.

Gisèle Bienne, Paysages de l’insomnie, Castelnau-le-Nez, Climats, 2004. Gisèle Bienne, Le cavalier démonté, Paris, L’école des loisirs, 2006, coll. Gisèle Bienne, La ferme de Navarin, Paris, Gallimard, 2008, coll. Gisèle Bienne, Les fous dans la mansarde, Actes Sud, 2017. Henri-Frédéric Blanc, Le dernier survivant de quatorze, Monaco, Editions du rocher, 1999. Henri-Frédéric Blanc, La mécanique des anges, Monaco, Editions du rocher, 2008 , coll. Thierry Bourcy, L’arme secrète de Louis Renault.

Les aventures de Célestin Louise, flic et soldat, Paris Nouveau Monde Editions, 2006. Thierry Bourcy, Le château d’Amberville, Paris, Nouveau Monde Editions, 2007. Denis Bretin, Le mort-homme, Paris, Editions du masque, 2004. Nicole Caligaris, La scie patriotique, Paris, Mercure de France, 1997.