Le Courage des femmes PDF

Le courage authentique requiert l’existence de la peur, ainsi que le surpassement de celle-ci dans l’action. Il est une des quatre vertus platoniciennes, avec la Justice, la Sagesse et la Tempérance. Le courage, s’il n’était pas mis le Courage des femmes PDF service de la justice, était à peine digne d’être considéré comme une vertu.


Edwige Antier a écouté les femmes pendant plus de trente ans dans l’intimité de son cabinet médical, et pendant cinq ans, quotidiennement, sur l’antenne de France Inter. S’appuyant sur cette double expérience, elle témoigne aujourd’hui du courage des femmes pour faire leur place dans la société, pour ne pas devenir victimes du mal-être des hommes, pour se faire entendre en tant que femmes, en tant que mères, en tant que citoyennes.
Certes les femmes bénéficient aujourd’hui des avancées obtenues de haute lutte par les féministes, notamment pour la maîtrise de la procréation. Certes plus de 80 % des femmes travaillent, assurant ainsi leur indépendance financière. Certes entre les crèches collectives, les nourrices agréées, les jardins d’enfants et l’école maternelle, la France se place plutôt mieux au sein de l’Europe en termes d’accueil et facilite cette fameuse articulation des temps de vie.
Mais ces  » avancées  » ne doivent pas occulter toutes les pressions et les défis que doit relever la femme au quotidien : mettre au monde des enfants mais rester séduisante pour son mari, allaiter comme le conseille l’OMS mais rester disponible pour tous, travailler pour être indépendante mais continuer de prendre en charge la sphère familiale… Les exemples sont nombreux de ces petites violences au quotidien qui maintiennent les femmes sous pression et dans la culpabilité. À force de trop exiger des femmes, le risque d’épuisement, voire de rupture guette… Edwige Antier milite ici pour une écoute plus attentive des femmes ; et pour l’information des hommes qui doivent comprendre que l’implication des mères comme des pères est la seule garantie d’un bon équilibre des enfants et du couple. Il est temps de passer à une coexistence où homme et femme se respectent en tant qu’individu, loin de toute volonté de soumission ou d’exclusion de l’un ou l’autre.

Confucius dans ses Entretiens, le définit comme à son habitude, par ce qu’il n’est pas. André Comte-Sponville, Dictionnaire philosophique, PUF, 2001, p. André Comte-Sponville, Petit traité des grandes vertus, Seuil, 2001, p. Chögyam Trungpa, Shambhala : la voie sacrée du guerrier, Seuil, 1990, p.

Bushidō, l’âme du Japon, Budo Éditions, 190 p. Le courage d’être, Le Cerf – Labor et Fides – Presses de l’Université de Laval, 1999, 183 p. Cynthia Fleury, La fin du courage : la reconquête d’une vertu démocratique, Fayard, 2010, 206 p. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 17 janvier 2019 à 17:01.