Le dieu Janus et les origines de Rome PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? La mythologie romaine le dieu Janus et les origines de Rome PDF latine est l’ensemble des légendes et des mythes de la Rome antique. Les Romains se sont approprié puis ont adapté ces mythologies pour créer un ensemble syncrétique qui se manifeste dans la religion romaine. Minerve qui est assimilée à la déesse grecque Athéna.


Si on considère à tort la mythologie romaine comme négligeable par rapport à la mythologie grecque, c’est parce que les mythes romains portent principalement sur l’histoire de Rome, tandis que les mythes grecs sont axés sur les dieux et les héros. Des chercheurs tels que Georges Dumézil et T. Rome antique, et qu’il est donc possible de parler de mythologie romaine, même si elle s’est construite en bonne partie sur des récits conçus comme historiques. Rome a eu sa mythologie, et cette mythologie nous est conservée. Seulement elle n’a jamais été fantasmagorique ni cosmique : elle a été nationale et historique.

Tandis que la Grèce et l’Inde développaient en images grandioses ce qu’elles croyaient avoir été la genèse et les temps du monde, les chaos et les créations, l’œuvre et les aventures des dieux organisateurs du  Tout , Rome a prétendu simplement retracer, avec la simplicité de procès-verbaux, ses propres débuts et ses propres périodes, sa fondation et ses progrès, l’œuvre et les aventures des rois qui, croyait-elle, l’avaient successivement formée. Pratiquement, c’est dans les deux premiers livres de Tite-Live qu’il faut chercher l’équivalent des théogonies et des cosmogonies d’autres peuples indo-européens. Ainsi lues, toutes ces légendes royales reçoivent un surcroît d’intérêt. Vulcain, identifié au dieu grec Héphaïstos est le dieu forgeron. Ses attributs sont un marteau, une enclume et une tenaille. Ses fonctions sont de protéger contre le feu destructeur et de veiller au feu civilisateur, et son épouse est la déesse Vénus. Vulcain est le seul enfant de Junon et Jupiter.

Janus est une des seules divinités des premiers Romains ayant subsisté. Profondément lié au mythe de l’âge d’or, Janus serait le roi latin ayant accueilli Saturne lors du règne de celui-ci sur terre. Jupiter et Mars, fait partie de la triade primitive de la mythologie romaine. On parlera ensuite de faunes, pluralité qui les associera aux satyres grecs et qui assimilera Faunus à Pan. Selon la légende, les Pénates originels proviendraient de Troie.

Rome possède ses propres mythes, souvent liés à sa fondation et à son histoire. Elle assimilera ensuite les mythes grecs mais gardera ses mythes fondateurs au centre de sa culture. La période de l’âge d’or, également appelée  règne de Saturne  est la période durant laquelle Saturne, détrôné par son fils, fut accueilli en Italie par le roi Janus avec qui il partagea le pouvoir. Le mythe d’Énée fait partie des légendes de la fondation de Rome. Il décrit le voyage d’Énée depuis sa fuite de Troie jusqu’à son arrivée dans le Latium. Les nombreuses légendes qui entourent l’histoire de Rome consolident de même les institutions romaines. Elles sont racontées aux jeunes romains et constituent la seule littérature enfantine de l’époque.

Rome, ce sont les mythes fondateurs. Il est important de préciser certains points avant d’aborder cette liste d’articles consacrés aux divinités romaines. Tout d’abord, les dieux et déesses présentés comme  équivalents  d’un dieu grec ne le sont que par syncrétisme, et possédaient avant cela des caractères propres et souvent très différents de leurs homologues grecs. Tellus : déesse personnifiant la Terre en formation. Les dieux sont cruels mais relativement tolérants. C’est précisément ce qui les rendra vulnérables aux missionnaires chrétiens. Wiseman, The Myths of Rome, page de présentation en début de volume et p.

Allégories et personnifications sur les monnaies romaines : synthèse , sur sacra-moneta. Poul Anderson, La Rançon du temps, éd. Georges Dumézil, Horace et les Curiaces, Paris, 1942. Jacqueline Fabre-Serris, Mythologie et littérature à Rome, Lausanne, Payot, 1998.

Pierre Grimal, Le dieu Janus et les origines de Rome, 112 p. Joël Schmidt, Dieux, déesses, héros de la Rome antique, 136 p. Wiseman, The Myths of Rome, Exeter, University of Exeter Press, 2004. Philippe Remacle : traductions et œuvres latines originales, dont de nombreux textes traitant de mythologie.

Les divinités sur les monnaies de l’Empire romain. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 7 novembre 2018 à 12:39. Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Buste romain de Janus, Musée du Vatican.