Le djihadisme : L’islam à l’épreuve de l’histoire PDF

SOMMAIRE L’abus de pouvoir est dans l’ADN de l’Eglise C’est ce qui s’appelle un entretien le djihadisme : L’islam à l’épreuve de l’histoire PDF ! SOMMAIRE 2019, l’année de tous les risques Quelle année 2018 ! Humanae vitae :toujours en débat P.


L’islamisme n’est pas une déformation de l’islam ; il est inscrit dans sa matrice comme un de ses  » possibles « , parce que sa Lettre, soumise à une certaine lecture, peut aisément emprunter le trajet tracé par le projet islamiste et résonner dans l’espace balisé par ses convictions politiques. Implorée, elle obtempère et se résorbe dans les brumes idéologiques de son interprète islamiste, qu’un accès sauvage à la lettre affranchie de toutes les formalités d’usage et autres astreintes, et que la tradition imposait jadis à tous ceux qui voulaient la faire dire ou dire en son nom. Le jihadisme actuel, déjà périclitant, s’éteindra à coup sûr, mais si les choses demeurent en l’état, dans deux ou trois décennies, d’autres révoltés ressurgiront, qui, toujours au nom du jihad, partiront de nouveau à l’assaut des ordres (nationaux et mondiaux) établis. Le problème du monde musulman n’est pas un problème religieux, il est d’ordre strictement politique. C’est la nature autoritaire des régimes en place qui, en cherchant à légitimer leur pouvoir au nom de l’islam, pour lancer l’anathème sur ceux qui les contestent, immobilisent la lettre – le Coran et la Sunna – sur le lieu, qui la prédispose à une lecture intégriste. Dupliquant la figure de l’émir ou du sultan, les dirigeants arabes, en particulier, et musulmans, en général, alimentent le conformisme, permettant ainsi à la Tradition de disqualifier tout effort d’interprétation, qui ne s’enracinerait pas dans le soubassement théologique où elle a germé et chercherait à lire et à dire au-delà de l’espace herméneutique circonscrit, par la clôture, qu’elle a érigée au Xlle siècle. Ce n’est pas la Lettre qu’il faut contraindre, pour s’autoriser d’une interprétation nouvelle, mais les  » pères  » qu’il faut obliger à la retraite. Le monde islamique a plus besoin d’un parricide, que d’un aggiornamento. Le prescripteur de la lettre, qui ouvre une artère aux salafistes, qui ne veulent retenir de son sens, que ce qui appelle au jihad, n’est pas l’islam en soi, mais  » les princes « , qui ont en fait la couche de leur conservatisme et l’ombre gardienne de leurs appétences hégémoniques.

Un nouveau concile en faveur de l’ordination des femmes ? Teilhard de Chardin :vers une réhabilitation ? La Roya : vallée de la solidarité Radioscopie p. Inutile d’ajouter que nous n’avons pas été déçu !

Un prêtre, croyant convaincu au début de son ministère, relate, dans ce livre, le cheminement qui l’a mené à l’abandon des croyances religieuses. Ses recherches entreprises, dans un souci de vérité, pour justifier sa foi, lui firent découvrir que l’Eglise catholique n’était pas la représentante de Dieu et que beaucoup de ses doctrines n’étaient plus recevables. Pour la douzième fois en plus de trente ans, les éditions Golias publient le Trombinoscope des évêques de France, édition 2018-2019. Cette nouvelle édition est complètement remise à jour et totalement réécrite. Hyam Bseiso a choisi le titre de son dernier ouvrage, Baluchons palestiniens, pour évoquer ces bagages légers, rassemblés à la hâte, qui portent le passé et les rêves de ceux qui connaissent le drame de l’exil et de la séparation. Au fil des pages, des moments de vie, des petites histoires vécues ou observées, à l’intérieur de la grande et tragique histoire du peuple palestinien, expulsé un première fois en 1948 et repoussé sans cesse, comme effacé de sa propre terre.

Quelle urgence pousse ces femmes ignorées des statistiques, à vouloir témoigner ? Première étrangeté : elles aiment un prêtre. Repéré dans la paroisse, ou même rencontré par hasard. Au fil des jours, la relation s’est établie. Ils se sont appréciés puis, c’est l’élan irrésistible de l’amour Un torrent de bonheur et aussi l’effroi d’avoir franchi un interdit. Condamnée aux rencontres furtives, je suis la compagne clandestine et solitaire.