Le Genévrier PDF

Il ne suffit pas de se réclamer d’le Genévrier PDF religion pour affirmer sa foi. Car la foi, c’est le comportement seul qui en témoigne.


Le genévrier cultive l’étrange paradoxe d’être aussi familier qu’il est méconnu. Un petit arbuste, diront les uns, un arbre immense, diront les autres, inutile et gênant, pense-t-on ici tandis qu’ailleurs on le protège en louant sans cesse ses mérites. Paradoxales de prime abord, ces assertions n’en sont pas moins exactes. On trouve en effet parmi les genévriers, généralement arbustifs, de véritables colosses. Quant à leur longévité, elle ne cesse de surprendre : qui pouvait se douter jusqu’à un passé récent que ces petits arbrisseaux accrochés aux falaises ardéchoises étaient plus que millénaires ? Peu à peu le voile se lève sur cet arbre que l’on découvre et redécouvre et dont nos anciens vantaient les vertus. Panacée universelle jusqu’au début du XIXesiècle, le genévrier symbolise, dans de nombreux pays, robustesse, pureté, pérennité et protection. Essence divine ou sujet de multiples contes et légendes, le genévrier ne laisse assurément pas indifférent.

Une foi véritable est soutenue par l’amour, l’intelligence, le savoir, la volonté : autant de qualités que l’on doit manifester par des actes. Croire en Dieu, c’est se sentir fils et fille de Dieu, et donc s’efforcer d’agir conformément à cette filiation. Un fils de Dieu, une fille de Dieu savent non seulement qu’ils héritent des vertus et des pouvoirs de leur Père et de leur Mère célestes, mais qu’ils doivent mettre tout en œuvre pour les développer. Tout acte qui n’est pas inspiré par la sagesse et l’amour véritables produit dans l’être humain des miasmes qui s’opposent aux manifestations de la Divinité. Celui qui sent que Dieu est son Père n’a rien d’autre à faire qu’à dégager, purifier l’espace entre ce Père et lui. Et alors oui, il peut dire qu’il a la foi. Vous ne pouvez pas demander d’un Maître spirituel qu’il aie tous les savoirs et tous les pouvoirs.

D’ailleurs, un vrai Maître spirituel ne vous gardera pas pour lui, il sait que sa tâche est de vous conduire plus loin, plus haut. Si vous insistez pour rester auprès de lui, il vous dira : « Non, non, ne comptez pas tellement sur moi, je ne peux pas tout vous donner. Seul le Seigneur peut vous combler. Moi, je peux uniquement vous aider à trouver le chemin. Je suis, si vous voulez, comme un appareil téléphonique qui vous permet de communiquer avec le monde divin, avec les hiérarchies célestes, c’est tout. Voilà ce que dira un véritable Maître. Maintenant, bien sûr, si ce n’est pas un véritable Maître, il vous fera toutes sortes de promesses qui ne se réaliseront jamais, et c’est donc à vous d’avoir du discernement.

Quand vous commandez un article par correspondance, si votre porte est fermée du fait de votre absence, le facteur vous laissera un avis. Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut. Tout le monde connaît « On récolte ce qu’on sème « . Si vous semez de la noirceur autour de vous en donnant aux autres des entités ténébreuses que vous transportez dans votre aura grâce à vos vêtements sombres, croyez-vous, en toute honnêteté, recevoir en retour les bienfaits de la Vie ? Réveillez-vous donc et réfléchissez à ce que vous voulez vraiment attirer dans votre vie et agissez en conséquence. A qui voulez-vous ressembler quand vous marchez dans la rue ? C’est ainsi que les entités vous perçoivent !

Et que décidez-vous de vous construire comme AURA : la « déesse » ou la « dèche » ? Que la Vie vous garde et vous inspire ! Le FRENE attire la santé et la prospérité. Mélangé avec la Manne, il favorise l’abondance dans le foyer. Brûlé la nuit du 24 décembre, il apporte d’heureuses nouvelles avant la fin de l’année. Brûlé la nuit du 31 décembre, il attire la prospérité pour l’année qui vient. Le genévrier cade est le plus courant des genévriers méditerranéens, on le rencontre dans l’ensemble du bassin et sur les hauts plateaux et vallées du Massif central.

Feuillage persistant se présentant sous forme d’aiguilles. Ces aiguilles, à pointe fine et piquante, sont disposées en verticilles de 3 sur 6 rangs. Les fleurs mâles et femelles forment des petits cônes. Les cônes femelles prennent peu à peu l’apparence de baies, les écailles se soudant les unes aux autres. Ces cônes arrivent à maturité au bout de deux ans environ. Dans le Massif central, en Aveyron, dans le Gard, le cade sert comme arbre de mariage et de Noël. Le bois est l’ennemi des tronçonneuses de par sa dureté, et le bois de cœur est quasiment imputrescible.

Il est également recherché en tournerie pour son odeur agréable et la beauté de ses cernes. En élevage, sous forme de piquets de clôture, avec le défaut d’être très cassant. On extrait l’huile de cade par pyrolyse du bois. Il ne faut pas la confondre avec l’huile essentielle de cade qui est extraite à la vapeur d’eau.