Le Manoir de l’horreur, tome 4 PDF

Théodore Fraenkel, détail d’une photo le Manoir de l’horreur, tome 4 PDF classe au lycée Chaptal en 1912. Il se lie d’amitié avec Théodore Fraenkel et René Hilsum qui publie ses premiers poèmes dans la revue littéraire du collège.


Les récits se suivent, mais ne se ressemblent pas : une jeune fille en proie à la jalousie à la naissance de sa soeur, un professeur devenu fou met des bombes dans le corps de ses victimes, des amoureux sont liés à d’étranges assassinats. Qui doit-on croire lorsque ses parents se disputent et qu’un meurtre a lieu ? Sans oublier que l’ombre du comte Kevin rôde…

Au début de 1914, il adresse quelques poèmes à la manière de Stéphane Mallarmé, à la revue La Phalange que dirige le poète symboliste Jean Royère. 3 août, il est avec ses parents à Lorient. Il a pour seul livre un recueil de poèmes d’Arthur Rimbaud qu’il connait mal. Jugeant sa poésie si  accordée aux circonstances , il reproche à son ami Fraenkel sa tiédeur devant  une œuvre aussi considérable . La lecture d’articles d’intellectuels renommés comme Maurice Barrès ou Henri Bergson, le conforte dans son dégoût du nationalisme ambiant. 103bis de Nantes un soldat en convalescence : Jacques Vaché. C’est le  coup de foudre  intellectuel.

Breton est affecté au Centre de neurologie à Saint-Dizier que dirige un ancien assistant du docteur Jean-Martin Charcot. Le 20 novembre 1916, Breton est envoyé au front comme brancardier. De retour à Paris en 1917, il rencontre Pierre Reverdy avec qui il collabore à sa revue Nord-Sud et Philippe Soupault que lui présente Apollinaire :  Il faut que vous deveniez amis. Malgré la guerre, la censure et l’esprit antigermanique, parviennent de Zurich, Berlin ou Cologne, les échos des manifestations Dada ainsi que quelques-unes de leurs publications comme le Manifeste Dada 3. Delambre, où André Breton vit en 1921. Après la parution de Mont de piété, qui regroupe ses premiers poèmes écrits depuis 1913, Breton expérimente avec Soupault l’ écriture automatique  : textes écrits sans aucune réflexion, à différentes vitesses, sans retouche ni repentir.

Les Champs magnétiques, écrit en mai et juin 1919, n’est publié qu’un an plus tard. Champs magnétiques et l’enquête Pourquoi écrivez-vous ? Breton reste insatisfait de la revue. Le 23 janvier 1920, Tristan Tzara arrive enfin à Paris. Avec Picabia et Tzara, ils organisent les manifestations Dada qui suscitent le plus souvent incompréhension, chahuts et scandales, buts recherchés.

Mais dès le mois d’août, Breton prend ses distances avec Dada. Breton est engagé par le couturier, bibliophile, et amateur d’art moderne Jacques Doucet. Ce dernier,  personnalité éprise de rare et d’impossible, juste ce qu’il faut de déséquilibre , lui commande des lettres sur la littérature et la peinture ainsi que des conseils d’achat d’œuvres d’art. Picabia et au cours duquel Tzara s’est complu dans une insolence potache, Breton considère le pessimisme absolu des dadaïstes comme de l’infantilisme. En janvier 1922, Breton tente d’organiser un  Congrès international pour la détermination des directives et la défense de l’esprit moderne . L’opposition de Tzara en empêche la tenue. Breton semble fatigué de tout : il considère les activités de journalisme d’Aragon et Desnos, pourtant rémunératrices, comme une perte de temps.

Les écrits de Picabia le déçoivent, il s’emporte contre les projets trop littéraires de ses amis —  toujours des romans ! Dans un entretien avec Roger Vitrac, il confie même son intention de ne plus écrire. Cependant, au cours de l’été suivant, il écrit la plupart des poèmes de Clair de terre. Le 15 octobre 1924, paraît, en volume séparé, Le Manifeste du surréalisme initialement prévu pour être la préface au recueil de textes automatiques Poisson soluble. Automatisme psychique pur, par lequel on se propose d’exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l’absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale. Le surréalisme repose sur la croyance à la réalité supérieure de certaines formes d’associations négligées jusqu’à lui, à la toute-puissance du rêve, au jeu désintéressé de la pensée.

Il tend à ruiner définitivement tous les autres mécanismes psychiques et à se substituer à eux dans la résolution des principaux problèmes de la vie. En janvier 1927, Aragon, Breton, Éluard, Péret et Pierre Unik adhèrent au parti communiste français. Breton est affecté à une cellule d’employés au gaz. Elle ordonne à Breton d’écrire  un roman sur moi. Prends garde : tout s’affaiblit, tout disparaît. Retiré au manoir d’Ango, près de Varengeville-sur-Mer, au mois d’août 1927, en compagnie d’Aragon, Breton commence l’écriture de Nadja. Breton justifie son intransigeance par sa volonté de découvrir, s’inspirant de la Phénoménologie de l’esprit, ce  point de l’esprit d’où la vie et la mort, le réel et l’imaginaire, le passé et le futur, le communicable et l’incommunicable, le haut et le bas cessent d’être perçus contradictoirement.