Le meilleur des Pieds Nickelés, Tome 6 : PDF

Le meilleur des Pieds Nickelés, Tome 6 : PDF ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ?


Impertinents, roublards et champions du système D, voici Ribouldingue, Filochard et Croquignol, les trois crapules sympathiques qui profitent de toutes les bonnes occasions pour voler les nantis et se moquer des imbéciles. Tournant l’actualité en dérision, narguant bourgeois, gendarmes et fonctionnaires, les Pieds Nickelés sont, plus que jamais, modernes.

Première de couverture des Pieds nickelés en Amérique. De gauche à droite : Filochard, Ribouldingue et Croquignol. L’Épatant, éditée par les éditions Offenstadt, fondées par les frères du même nom. L’histoire met en scène trois personnages principaux, Croquignol, Filochard et Ribouldingue, trois petits filous, à la fois escrocs, hâbleurs et indolents.

Selon la volonté des éditeurs, Les Pieds nickelés est d’abord une bande dessinée dans la tradition  française  : du texte typographié raconte l’histoire sous chaque dessin. Louis Forton doit se battre pour obtenir de faire une bande dessinée plus dynamique, comme les bandes dessinées américaines où les personnages s’expriment par des  bulles . Au début de leur  carrière , les Pieds nickelés se heurtent sans cesse aux forces de l’ordre dans des aventures où ils ont rarement le dessus. Peu à peu, la bande dessinée rencontrant un succès grandissant, les Pieds nickelés prennent de l’envergure et de l’audace. Ils se frottent désormais aux grands de leur époque, le président de la République, le roi d’Angleterre et le Kaiser. Avec la Première Guerre mondiale, la personnalité des Pieds nickelés prend encore un nouveau tour.

Ils incarneront désormais les valeurs populaires françaises d’ingéniosité et de débrouillardise connues sous le nom de  système D . Louis Forton a continué à dessiner les Pieds nickelés jusqu’à sa mort en 1934, date après laquelle la série sera reprise par Aristide Perré puis Albert Badert. Un court-métrage intitulé Grivèlerie met en scène les Pieds nickelés. Il a été réalisé par Hervé Ganem et Jean-Luc Muller en 2008, à l’occasion du centenaire des personnages de Louis Forton. Cette expression a été par exemple employée par les médias lors de l’affaire Clearstream où elle fut abondamment utilisée pour désigner les différents protagonistes. Les Pieds nickelés magazine est également un magazine qui a vu débuter le dessinateur Régis Loisel en 1972. En 2011, sous les traits du dessinateur Luz, le personnage borgne de Filochard perd son bandeau au profit de lunettes de soleil modulables.

La série naît sous la plume de Louis Forton, éditée chez Offenstadt. Elle est brièvement reprise à la mort de ce dernier. La série s’interrompt lors de l’Occupation. Pendant la Première Guerre mondiale le dessinateur Louis Tybalt prend parfois le relais. Libération, l’éditeur Société parisienne d’édition relance la série.

1948, le nouvel auteur officiel des Pieds nickelés jusqu’à sa retraite en 1981. L’éditeur confie alors la suite de leurs aventures à plusieurs équipes de dessinateurs et scénaristes. Le succès s’estompant, la longue série se termine en 1988. Nouvelles Aventures avec plusieurs autres éditeurs. Jihel pour des planches d’hommage tirées à part en sérigraphie pour le support carte postale.

Les trois protagonistes principaux ont évolué avec le temps, les scénaristes, et les dessinateurs. Sous le crayon de Louis Forton, tous trois sont de la même taille. Croquignol est aussi le meneur de la bande. Croquignol est, pour sa part, grand et assez fin et tête pensante de l’équipe.