Le Moyen Age PDF

Le haut Moyen Âge est la première des trois subdivisions principales du Moyen Âge avec le Moyen Âge central et le Le Moyen Age PDF Âge tardif. Il inaugure une époque médiévale durant laquelle, en Occident, la culture latine est transmise dans les monastères.


Qu’ils soient fellahs ou sultans, chevaliers ou manants, bâtisseurs de cathédrales ou mosaïstes de palais orientaux, moines ou patriarches byzantins… tous les acteurs de la vie médiévale sont évoqués dans ce livre. Des invasions barbares (IIIe siècle) à la découverte de l’Amérique en 1492, le Moyen Age est ici abordé à travers la vie quotidienne, l’architecture, la chevalerie, la religion… Sans oublier les figures de légende : Attila, Justinien, Mahomet, Charlemagne, Saint Louis, Jeanne d’Arc, Gengis Khan…

Article détaillé : Occident au Ve siècle. Ces espaces ne vivent pas en s’ignorant. Cependant, il n’y a pas que des échanges belliqueux. Par exemple dans les régions proches du limes comme la zone du Rhin, il y a une forte dynamique commerciale, et un mélange culturel. Ce qui contribue aussi à l’exportation de la religion chrétienne dans les zones barbares, essentiellement sous la forme arienne qui prévaut à l’époque.

En somme, l’Empire romain n’est pas hermétique, il y a beaucoup d’échanges entre barbares et romains tant au niveau culturel, économique que politique. En 376, les Goths franchirent le Danube et s’installèrent en Thrace, avec l’autorisation de l’empereur. En 392, la religion officielle de l’Empire romain devient le christianisme nicéen. Pour stabiliser ces populations, les empereurs vont conclure des traités qui leur donnent une terre en échange d’engagements militaires. Les empereurs romains se succèdent rapidement, ce qui crée une instabilité politique. Cette succession rapide s’explique par le fait que beaucoup de généraux destituent les empereurs quand ils ne vont pas dans leur sens. De plus, beaucoup de généraux sont issus de peuples barbares.

Ces chefs barbares prennent de plus en plus de libertés et s’émancipent du pouvoir impérial en se constituant, par exemple, des royaumes dans l’empire. Ce qui ne conduit pas à la disparition de la culture romaine. En effet, beaucoup de chefs barbares sont romanisés, ayant notamment été éduqués à Rome. De plus, la Romanité ne connaît pas de discontinuité dans la partie orientale de l’Empire. Seul l’Empire romain d’Occident a disparu, remplacé par des royaumes barbares. Articles détaillés : Occident au VIe siècle, Occident au VIIe siècle et Occident au VIIIe siècle. L’Empire romain d’Occident va se fragmenter pour donner différents royaumes barbares.

Certains vont être éphémères, d’autres vont durer dans le temps. Ce fut le cas pour le royaume ostrogoth. Certains royaumes barbares arrivent à se fixer dans le temps comme le royaume wisigoth en Espagne. Il en est de même pour le royaume lombard, qui s’installe en Italie. Le royaume anglo-saxon est plus particulier. C’est le point de rencontre de nombreux peuples comme les Frisons, les Angles, les Jutes et les Saxons, ils constituèrent de nombreux petits royaumes. On insère aussi les évêques dans cette administration.

Cependant il reste un obstacle à la stabilité: la succession. Par exemple pour les royaumes burgonde et franc, le territoire était partagé entre les fils du roi. L’Empire d’Occident sera relevé par Charlemagne en 800. Il aura fallu plus de trois siècles pour qu’un germain ose prendre le titre impérial romain.

Gibbon qui en fit une synthèse. Article détaillé : Culture du Haut Moyen Âge. Amenés à composer avec les nouveaux venus, à la suite de leurs démonstrations de force, les deux empires romains livrent des titres aux vainqueurs : comme les rois des peuples germaniques, Attila lui-même est nommé Magister militum. Ce sont les bénéfices, et les honors. Carte des langues romanes en Europe directement héritées du latin. Peu à peu, les langues de l’espace romanisé perdent l’unité du latin de l’époque classique, qui devient un latin vulgaire. Ces évolutions linguistiques s’accompagnent de doubles identités pour les héritiers des premiers royaumes : épris de culture latine par l’enseignement de leurs précepteurs mais conscients de leur origine franque, les rois mérovingiens adoptent une coiffe à cheveux longs en laissant pousser une moustache abondante, tout en s’inventant une origine légendaire remontant à Priam et aux hauts faits de la Guerre de Troie !

Claude Gauvard, La France au Moyen Âge du Ve au XVe siècle, 6 Avenue de Reille, Paris, PUF-Quadrige Manuels, 1996, mise a jour de 2015, 650 p. Avant les Grandes migrations, du reste, ils vivaient déjà dans des royaumes de Germanie sur le mode sédentaire, hors de la connaissance des annalistes romains. C’est leur passage au statut de peuple fédéré sur les terres de l’Occident romain qui a laissé le plus de traces dans les écrits. Francs, ce qui provoque la chute de leur état. Revue historique, Paris, Presses universitaires de France, t. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 8 juillet 2018 à 13:35.

Les événements historiques de la grande chasse aux sorcières ont toujours été mystérieux. La sorcellerie fascine depuis l’Antiquité, comme témoigne Hécate, déesse de la sorcellerie dans la mythologie grecque. La grande Chasse est difficile à appréhender pour nos intelligences rationalistes. La sorcière qui lit l’avenir, fait tomber amoureux ou malade est crainte et désapprouvée, mais tolérée. Elle et le Diable deviennent des conspirateurs qui cherchent à empêcher le royaume de Dieu.

La sorcière est recherchée puis jugée avant d’être punie, d’abord légèrement. Les conditions de vie sont dures et le Diable est tenu pour responsable. Plus l’Église catholique perd d’influence sur cette question, plus les bûchers s’imposent à l’issue des procès. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 21 mars 2018 à 12:13. Voyez les termes d’utilisation pour plus de détails. NOUVEAUTE : Animation audiovisuelle en ETHNOVISION! Déjà plus de 180 000 visiteurs. Le Moyen Age d’une des plus belles régions de France, le plus exceptionnel des musées vivants, la création d’un homme seul.