Le New Yorker : Le monde de l’argent PDF

Pourquoi préparer votre voyage avec minube? Découvrez ce que nos utilisateurs pensent de la communauté de voyageurs qui les encourage à parcourir le monde. Le trophée de la Coupe du monde de football le New Yorker : Le monde de l’argent PDF un trophée en or récompensant les vainqueurs de la Coupe du monde de la FIFA.


 » Les meilleurs cartoons du célèbre New Yorker sur le monde de l’argent ! « 

1946 en l’honneur du président de la FIFA Jules Rimet qui en 1929 a décidé d’un vote à l’origine de la compétition. Niké, la déesse grecque de la victoire, tenant un calice octogonal. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le trophée est gardé par l’Italie championne du monde en 1938. Pour des raisons de sécurité, la Fédération anglaise de football crée secrètement une réplique du trophée qui est utilisée lors de diverses célébrations jusqu’en 1970. La réplique est vendue aux enchères pour 254 500 livres sterling à la FIFA. Quatre hommes sont finalement jugés et condamnés par contumace pour cet acte. La Fédération brésilienne commande une réplique, créée par Eastman Kodak, contenant 1,8 kg d’or.

La proposition de l’artiste italien Silvio Gazzaniga est finalement retenue. Il laisse apparaître deux sportifs transcendés par la victoire soulevant la Terre. Le trophée porte l’inscription  FIFA World Cup  gravée à sa base. Les noms des vainqueurs sont gravés sur la base opposée du trophée.

En 2010, dix vainqueurs ont donc été gravés sur le trophée. Le règlement de la FIFA détermine que le trophée de la Coupe du monde, contrairement à son prédécesseur, ne peut être remis définitivement au vainqueur. De plus, les champions gardent peu de temps l’original en or massif. Depuis la finale de la Coupe du monde de football de 1998, la FIFA a établi des règles plus strictes. Il ne faut pas oublier également les médailles, qui, elles, sont dans tous les cas conservées à vie par les équipes atteignant le podium de la coupe du monde de football, et ce depuis 1974.

En 2007, la FIFA a d’ailleurs décidé d’attribuer rétroactivement les médailles aux joueurs des équipes ayant atteint le podium des coupes du monde de football de 1930 à 1974. Garrincha levant la coupe Jules Rimet en 1962. La remise du Trophée Jules Rimet en 1966 à Bobby Moore. Les tenants du trophée, l’équipe de France vainqueur de la Coupe du monde 2018. L’Uruguay gagna ses mondiaux en 1930 à domicile et en 1950 au Brésil. Mário Zagallo, joueur : Coupe du monde de 1958 et Coupe du monde de 1962.