Le paysage de l’industrie en Ille-et-Vilaine : XIXe-XXe siècles PDF

Le département d’Ille-et-Vilaine est l’un des quatre départements de la région Bretagne. Il est situé dans l’est de la région Bretagne et fait partie de la Haute-Bretagne. La population totale, de 1 le paysage de l’industrie en Ille-et-Vilaine : XIXe-XXe siècles PDF 779 habitants en 2016, est en augmentation depuis plusieurs décennies. Rennes est le chef-lieu de département et préfecture de la région Bretagne.


Entre recherche archivistique, enquête de terrain et travail de mémoire, l’ouvrage de Marina Gasnier aborde le paysage industriel de l’Ille-et-Vilaine à travers son histoire, son patrimoine bâti, mais aussi ses équipements technologiques et ses concepteurs. Quel point commun existe-t-il entre le moulin à marée de Beauchet, l’usine de construction automobile Citroën, la mine d’or de Martigné-Ferchaud, la brasserie Kronenbourg, l’usine marémotrice de la Rance ou encore une usine de chaussures fougeraise ? Aucun, hormis le fait que chacun de ces ensembles appartient au patrimoine industriel du département de l’Ille-et-Vilaine. L’heure étant à la préoccupation de la gestion de ce type de patrimoine, cet ouvrage donne un panorama général de l’héritage qui a été conservé, des activités industrielles qui jalonnaient autrefois ce territoire. Aussi nombreuses que variées, ces activités relevaient aussi bien du labeur souterrain des mineurs dont l’existence sur terre était signalée par la présence d’un chevalement, que des sites de forges au cœur desquels la fonte, rougie, coulait des hauts fourneaux ; aussi bien de la mouture du blé impulsée par le mouvement de roues hydrauliques que du travail des paysans qui, pour subvenir aux besoins de leur famille, exerçaient une seconde activité telle que l’extraction au fond d’une ardoisière ou d’une carrière, ou encore le filage et le tissage des toiles à voiles. La plupart de ces activités transparaît encore au travers de notre paysage, aussi bien en territoire rural, urbain, que maritime. Dotée de ses propres spécificités liées à son appartenance sectorielle et à son terrain d’élection, chacune d’entre elles présente une lecture distincte tout à fait perceptible, mais qui ne se conçoit que dans son rapport avec son environnement géographique, socio-économique et architectural

Panneau d’entrée dans le département en venant de Maine-et-Loire, sur la commune de Martigné-Ferchaud. L’Ille-et-Vilaine est un département de la région Bretagne. La confluence entre l’Ille et la Vilaine à Rennes. Le département est protégé des flux d’ouest par les hauteurs du Massif armoricain et des influences continentales à l’est avec les collines normandes et du Maine. En effet, la partie centrale et littorale du département est de faible altitude, le plus souvent inférieure à 50 mètres dans la bande côtière et dans les vallées et moins de 100 mètres quasiment partout.

Les régions maritimes comprenant l’est de Cancale, les marais de Dol et du mont Saint-Michel, et à l’ouest un plateau de roches cristallines profondément entaillé par la Rance. Pour ce qui est de la pédologie et la botanique, le sous-sol est souvent imperméable du fait de la présence de roches granitiques. L’agriculture est principalement basée sur l’élevage, ce qui en fait le premier département laitier de France. Cela a pour conséquences, une adaptation de l’agriculture avec des cultures orientées pour l’alimentation animale avec du blé, du maïs, des plantes fourragères et des prairies. Vilaine dont le plus important, celui de Rennes. L’Ille-et-Vilaine est entièrement dans le bassin DCE Loire-Bretagne. Carte de l’ensemble du réseau hydrographique de l’Ille-et-Vilaine.

Le nom du département vient du fleuve de la Vilaine et de son affluent l’Ille, qui ont leur confluence dans le centre de Rennes. Carte des paroisses du futur département d’Ille-et-Vilaine. Le nom de ce département a été forgé comme beaucoup d’autres en reprenant les particularités géographiques principales qui s’y trouvent. Ici, il est basé sur deux rivières, l’Ille et la Vilaine, qui se rejoignent à Rennes, à l’ouest du centre-ville. Le diocèse de Rennes reprend les limites du département.

Un problème identitaire a agité les esprits du conseil général en 1989, qui aurait alors souhaité rebaptiser le département en  Marche-de-Bretagne , ce à quoi la DDE s’est opposé et qui n’a pas fait l’unanimité des habitants. Ille-et-Vilaine , une esperluette stylisée intégrant une hermine qui marque l’attachement à la Bretagne. Le nom du territoire  Ille-et-Vilaine  est mis en valeur et placé avant celui de l’institution. Les armoiries symbolisent la Bretagne et les deux rivières qui ont donné leurs noms au département : l’Ille et la Vilaine.