Le Paysan céleste, suivi de Chansons sur porcelaine – Notre temps – Ecriture des jours PDF

Georges-Emmanuel Clancier le Paysan céleste, suivi de Chansons sur porcelaine – Notre temps – Ecriture des jours PDF dans une famille issue, du côté maternel, d’ouvriers porcelainiers de Saint-Yrieix et, côté paternel, d’artisans de Châlus. Les deux pôles de la famille sont étonnamment contrastés : du côté de Saint-Yrieix, le pôle lumineux.


Le premier est celui de sa mère, Élise, et de sa grand-mère, Marie-Louise Reix, dite Louise, née en 1873, louée comme bergère à sept ans, qui aime raconter les souvenirs heureux de son enfance mais aussi les épisodes tragiques de la misère dans laquelle elle avait vécu. Marie-Louise Reix et son mari Jules, qui représente pour son petit-fils le modèle de la dignité ouvrière, habitent la maison de gardien de la chocolaterie Daccord. Châlus est le pays de Pierre Clancier, père de l’écrivain, et d’Emmanuel, son grand-père paternel, sabotier, et sa femme Marie, inquiétante, dévote et soupçonneuse, dont la maison se trouve au pied de la tour sous laquelle des souterrains cacheraient un trésor d’or – venu le chercher Richard Cœur de Lion y mourut d’une flèche empoisonné. Boursier de la République, Georges-Emmanuel Clancier est scolarisé au lycée Gay-Lussac de Limoges de 1919 à 1931. Premier recueil de poèmes de G. Clancier, écrits avant 1939, publiés en 1943. 1937, un autre en février 1938 dans Marianne.

Robert Margerit, alors journaliste au Populaire du Centre. En 1937 Raymond d’Étiveaud le recommande pour le poste de secrétaire général de l’équipe chargée de préparer la participation de la région Limousin-Quercy-Périgord à l’Exposition universelle de Paris. Georges-Emmanuel Clancier achève d’écrire en 1938 son premier roman, Quadrille sur la tour. En 1939, le 11 mars, Georges-Emmanuel Clancier épouse Yvonne Marie Anne Gravelat, étudiante en médecine née à Limoges en 1913, qu’il a rencontrée en 1935.