Le point de rencontre PDF

Il appartient à Le point de rencontre PDF-Henri Pinault via le groupe Sebdo-Le Point, propriété de sa holding Artémis. L’Express alors dirigé par Jean-Jacques Servan-Schreiber. Le Point mise d’alors sur sa capacité à renouveler le genre de l’hebdomadaire d’information, le  newsmagazine , du type Newsweek ou Time.


C’est l’heure du grand départ. Ruth n’a jamais quitté le cocon familial ni son doux confort occidental. Mais Euan, son mari, a trouvé un poste au Bahreïn. Une nouvelle aventure qu’ils vont vivre en famille, avec leur bébé. Une fois installée dans leur ghetto pour expatriés, Ruth déchante. Car l’inconnu se trouve, en fait, sous son propre toit. Son mari n’est pas celui qu’elle croyait. Il les a emmenés dans ce pays pour accomplir une mission dangereuse, pour lui, et pour eux. Bouleversée et isolée, Ruth essaie de se concentrer sur sa petite fille. Mais le voisinage avec une adolescente étrange et la rencontre de Farid vont la pousser à explorer ses propres zones d’ombre…

À la frontière de deux mondes, l’Occident et l’Orient, à la croisée de deux chemins, le mensonge et la fidélité,
Le Point de rencontre dessine une cartographie existentielle et sentimentale fascinante : l’amour, la confiance, la foi, et la fin de l’innocence.

 » Le roman de Lucy Caldwell se dévore. « 

The Guardian

 » Un roman magnifi quement écrit sur l’amour et l’échec, la foi et la trahison. « 

The Sunday Times

 » Une exploration passionnée et sensible des mensonges et des compromis indispensables à la survie de l’amour. « 

The Financial Times

 » Un bijou littéraire, à la fois émouvant et cathartique. Vous ne l’oublierez pas de sitôt. « 

The Independent

En trois années, le journal réussit à atteindre l’équilibre financier puis à être largement bénéficiaire. Il est toujours, dans ce modèle. Son directeur de la publication est Étienne Gernelle. Un GIE  L’Express-Le Point  prend alors naissance pour gérer en particulier la publicité, source importante de revenus.

Cet étrange attelage de deux hebdomadaires concurrents ne durera qu’un temps. En 1997, le journal est racheté par l’homme d’affaire François Pinault, PDG de la holding Artémis et présenté comme un proche de Jacques Chirac. François Pinault prend à travers son groupe le contrôle du Point. En 1975, grâce à l’accroissement de son audience et de ses recettes publicitaires, Le Point atteint, dès sa troisième année, son seuil de rentabilité. En décembre 1985, après le départ d’Olivier Chevrillon, Jacques Duquesne, directeur adjoint de la rédaction, est nommé président-directeur général. En 1988, Denis Jeambar, est nommé directeur de la rédaction. Elle devient actionnaire majoritaire du Point en septembre 1993.

Le 22 janvier 1994, Le Point présente sa nouvelle formule : dos carré, nouvelle maquette, nouveau logo, format agrandi, prix en baisse. La diffusion du journal augmente régulièrement. 1996, Denis Jeambar, directeur de la rédaction, quitte Le Point. Il est remplacé par Jean Schmitt. En décembre 1997, Artémis, la holding de François Pinault, succède à Havas en tant qu’actionnaire majoritaire de l’hebdomadaire. En septembre 2000, Franz-Olivier Giesbert devient directeur du Point et Claude Imbert conserve l’éditorial. En janvier 2001, Le Point adopte une version rénovée de sa formule : nouveau logo, format élargi, pagination renforcée, nouvelles rubriques.

Il est remplacé par Étienne Gernelle, ancien directeur de la rédaction. En février 2017, la directrice adjointe de la rédaction fait l’objet d’un licenciement pour faute grave, sans indemnités ni préavis. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Des passages de cet article sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Différemment des usages de la presse hebdomadaire et contrairement à ses habitudes passées, depuis plusieurs années Le Point ne publie plus que très irrégulièrement son ours dans ses pages.

Le numéro du 22 novembre 2007 l’a rendu public. La pertinence de cette section est remise en cause. Le  Point  un new-magazine à l’état pur , Communication et langages, vol. Le Point  condamné pour diffamation pour un article sur les immigrants chinois , sur Le Monde.

Franz-Olivier Giesbert :  Je ne suis plus l’homme de la situation , Télérama du 13 janvier 2014. Rapport de la Cour des Comptes sur les aides à la presse écrite, 18 septembre 2013. Les mensonges du Point sur  la France des assistés , Politis, 25 octobre 2013. Le Plan d’aide à la presse écrite 2009-2011, p.