Le revers de la médaille PDF

Il est à noter qu’il existe aussi des modèles argentés ou dorés non-officiels. Ruban de le revers de la médaille PDF médaille de la Gendarmerie nationale.


Après avoir mené avec succès sa dernière mission, consistant à protéger les baleiniers anglais des attaques de leurs concurrents américains dans l’Atlantique Sud, Jack Aubrey – dont le génie des affaires n’est pas la qualité première – se voit convaincre par un gentleman de rencontre d’investir une partie de son maigre avoir dans une opération financière effectuée dans le cadre de la City. Il va sans dire que les organisateurs de l’opération – censée être mirifique – ont cru repérer en Aubrey le pigeon dont ils font leur ordinaire. Mais ce dernier n’est pas décidé à se laisser plumer sans réagir. Et, avec l’aide précieuse de son ami Stephen Maturin – pour qui l’univers des marginaux, des espions et des truands de toute espèce a peu de secrets -, il s’enfonce dans les bas-fonds londoniens pour tenter de se faire justice. Après avoir magistralement recréé la vie à bord des grands voiliers du début du XIXe siècle, Patrick O’Brian démontre ici qu’il a plus d’une corde à son arc : sa description du Londres de l’époque est digne des plus grands auteurs classiques.

La médaille de la Gendarmerie nationale est une décoration militaire française créée le 5 septembre 1949 et dont les conditions d’attributions ont été profondément remaniés en 2004. De surcroît l’ensemble des récipiendaires cités à l’ordre de la Gendarmerie Nationale pour les opérations de sécurité et de maintien de l’ordre en Afrique du Nord entre 1954 et 1956, ont reçu en double de leur Médaille de la Gendarmerie Nationale, une citation avec effet rétroactif leur conférant la Croix de la Valeur Militaire, généralement à l’ordre du corps d’Armée ou de l’Armée. Valeur militaire et les croix de guerre. La médaille de la Gendarmerie nationale est destinée à récompenser les officiers, sous-officiers et militaires du rang de la gendarmerie nationale qui se sont distingués par une action d’éclat ayant nécessité des qualités particulières de courage et d’abnégation, accomplie à l’occasion du service ou du maintien de l’ordre. Une citation rappelle le comportement du récipiendaire ayant abouti à l’attribution de la décoration. Elle peut être exceptionnellement attribuée sans citation aux militaires de la gendarmerie, pour leurs activités ou travaux remarquables ayant conduit à donner une impulsion décisive au service général de l’arme et aux personnalités étrangères à l’arme ayant rendu à cette dernière des services importants ou qui, par leur aide particulièrement méritoire à l’occasion de ses missions, ont acquis des titres à sa reconnaissance.

Elle peut également être remise à titre posthume. De 1950 à octobre 2004 ce sont 1 839 médailles avec citation qui sont attribuées. Le revers porte une couronne de laurier avec pour mention  Courage, discipline . Ruban : de couleur bleu gendarme avec une bande verticale jaune bornée de blanc sur la ligne médiane, et une bande rouge sur le bord du ruban. Depuis 2004, les citations sont matérialisées sur le ruban par les mêmes palmes et étoiles que pour les croix de guerre et la croix de la valeur militaire : une étoile de bronze pour une citation à l’ordre du régiment ou de la brigade, une étoile d’argent pour une citation à l’ordre de la division, une de vermeil pour le corps d’armée et une palme de bronze pour une citation à l’ordre de la Gendarmerie nationale. 49-1219 du 5 septembre 1949 portant création d’une médaille d’honneur dite « médaille de la Gendarmerie nationale » , sur legifrance.