Les écoles élémentaires en Savoie : De l’Ancien Régime à la Première Guerre mondiale PDF

Ce blog veut être celui de la liberté de la parole et de la confrontation des idées. Je me propose d’évoquer à chaud et succinctement, un fait d’actualité, une déclaration intéressante, ou un événement appelant un éclairage, une remarque. Je m’autorise à être subjectif, anecdotique, rapide. Il est loisible de débattre à partir de ces les écoles élémentaires en Savoie : De l’Ancien Régime à la Première Guerre mondiale PDF et sujets, ou d’autres que les lecteurs peuvent choisir.


L’enseignement élémentaire en Savoie, a connu une histoire originale, fruit notamment de sa situation entre France et Italie du nord, d’une part, entre Canton de Genève et Dauphiné, d’autre part, et de la configuration montagneuse de son territoire. L’ancien duché permet d’observer la mise en place de l’institution scolaire sous plusieurs angles, politique, religieux, géographique et ethnologique. S’appuyant sur une analyse fine des travaux antérieurs pour l’Ancien Régime, et des archives, pour le XIXe siècle, l’auteur présente le rôle des différents acteurs : Etat, Eglise, administrations territoriales, provinciales ou départementales et communales, les populations et leurs associations. L’ouvrage constitue une synthèse originale de l’enseignement élémentaire de l’ancien régime à la Première Guerre mondiale dans les pays de Savoie. Il permet de saisir les évolutions ou les ruptures, notamment l’organisation et les finalités de cet enseignement, passant des communautés villageoises avec le rôle majeur de l’église à l’état républicain à l’ambition nationale et laïque. Il apporte des éléments neufs sur les écoles de villages, l’alphabétisation des communautés de montagne et plus largement sur le fonctionnement de ces dernières au XIXe siècle.

Car ce blog a pour objectif d’être un lieu d’échanges. Elles s’appellent Pricilla Ludosky, Jacline Mouraud, Laetitia Dewalle, Mélodie Mirandella : alors que le gouvernement caricature les gilets jaunes en beaufs alcooliques, homophobes, racistes, violents, ce sont les femmes qui sont en première ligne dans les mobilisations de la France oubliée. Le nouveau monde est plus surement du côté des gilets jaunes que des « progressistes » macroniens. Ceux-ci ne réalisent pas qu’ils se sont mis eux-mêmes, par leur suffisance, sur la trajectoire du « dégagisme » initié par Emmanuel Macron.

Le chef de l’Etat est, pour sa part, à la remorque d’une société civile dont il se prétendait le produit. En réalité, Macron se révèle le vieux jeune homme du monde ancien, centralisé et vertical, qu’il disait vouloir enterrer. Que l’exécutif change de porte parole: Grivaux cache son incompétence derrière une carapace de mépris et d’arrogance . On annonce le gel pour trois ans des taxes sur les carburants à La Réunion !

Les métropolitains qui payent déjà avec leurs impôts pour assurer le niveau de vie de ces DOM-TOM sont donc considéré comme des vaches à lait ! Il y a de quoi être en colère. France est le pays au monde qui paye le plus d’impôts alors que ses services publics se détériorent. Mais cette expression services publics, qui souvent recouvre une vente forcée de ce dont nous n’avons pas besoin, ou de ce que nous fuyons -comme la télévision- ou bien de ce qui est inaccessible, ou bien de ce qui est d’une qualité déplorable comme la prétendue Éducation nationale, ou bien encore de ce que nous pourrions trouver ailleurs en mieux et en moins cher comme les assurances santé, n’empeste-elle par le soviétisme à plein nez ? Taxeurs, dépouilleurs, voleurs, rendez-nous notre argent ! Bonjour Ivan et bonjour à tous , je sais que je suis hors sujet et je vous demande de m’en excuser mais le pacte de l’ONU qui doit être signé en décembre est d’une importance majeure .