Les Actes de Mar Mari : L’apôtre de la Mésopotamie PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Saint Jude Thaddée, par Georges de La Tour. Thaddée ou Judas Thaddée, est un des douze les Actes de Mar Mari : L’apôtre de la Mésopotamie PDF choisis par Jésus.


Son nom apparaît dans les listes d’apôtres des évangiles synoptiques et des Actes des Apôtres, mais aussi dans de très nombreuses sources ultérieures. Les différentes traditions divergent sur son identité exacte. Dans la tradition des Églises orientales c’est un des quatre  frères  de Jésus dont les noms sont donnés dans le Nouveau Testament. Syrie, en Mésopotamie et en Arménie. Mésopotamie désignée sous le nom de Perse. Thaddée pourrait venir de l’araméen,  taddà  qui désigne la poitrine.

Ses deux surnoms auraient donc la même signification dans les deux langues hébraïques. Mésopotamie ou au sud du royaume d’Arménie, indications compatibles avec ce que l’on trouve dans d’autres textes. La tradition nestorienne reprend le même type d’information que les orthodoxes. Judas Thaddée y est souvent appelé Addaï, celui-ci aurait d’abord été envoyé par l’apôtre Thomas peu de temps après la  résurrection  de Jésus. La tradition affirme que Thaddée fut envoyé évangéliser l’Arménie par Abgar, oncle du roi d’Arménie Sanatrouk, c’est-à-dire Abgar V. Les détails varient largement, mais dans tous les écrits, Thaddée convertit Sandoukht, la fille du roi. Dans certaines versions, Sanatrouk se convertit également avant d’apostasier et de devenir hostile au christianisme.

Dans tous les cas, il soumet Thaddée et Sandoukht au martyre. Par ailleurs, le fait que Jude soit l’apôtre Jude cité dans les listes de douze apôtres sous le nom de Judas de Jacques ou de Thaddée est contesté. Addai que Thomas envoie à Édesse, ce Judas Thaddée là serait un membre du groupe des septante disciples et pas l’un des douze apôtres et donc pas l’apôtre Judas Thaddée et pas non plus le  frère  de Jésus. Comme cela a déjà été dit, Jude est mentionné dans les Évangiles et les Actes des Apôtres.

Iudæ Zelotis apostoli,  de l’apôtre Jude Zelotes . En effet, dans ce texte Jésus n’a pas encore été crucifié un ou deux ans après l’an 32, alors que la tradition chrétienne place cette crucifixion en 30. Toutefois, Ilaria Ramelli soutient le point de vue inverse et trouve de nombreuses traces historiques dans la Doctrine d’Addaïe. La tradition chrétienne a retenu que Jude a été achevé avec une massue.

Il est d’ailleurs souvent représenté avec cet accessoire. Le corps du Thaddée enterré à Beyrouth aurait été transféré à Rome et placé dans une crypte de la basilique Saint-Pierre. Articles détaillés : Mort de Jude frère de Jésus et Theudas. Pour une partie des historiens l’apôtre Jude est le même personnage que le frère de Jésus du même nom. Ils font — entre autres — remarquer que les relations de la mort de chacun des deux sont compatibles, l’apôtre Jude étant tué d’un coup de masse d’arme, comme le frère de Jésus de même nom, mais pour celui-ci il est précisé qu’il a ensuite été décapité.

Theudas étant une latinisation du surnom Thaddée. Celui-ci est d’abord tué après que la cavalerie romaine soit intervenue contre les 400 personnes qu’il emmenait avec lui, puis sa tête est remmené à Jérusalem pour l’exemple. La tradition des Églises arméniennes affirment que Thaddée, après avoir créé une église en Arménie aurait été martyrisé par Sanatrouk, le neveu du roi Abgar V d’Édesse, ainsi que la fille du roi nommée Sandoukht. Il existe donc, deux lieux de sépulture, de même que tant les traditions occidentales que les traditions orientales font état de deux saint Thaddaeus — même si parfois elles ne s’accordent pas sur l’identité de celui qui était appelé Addai — Cela rend encore plus complexe l’identification précise du personnage. Jude subit son martyre plusieurs décennies auparavant. Enfin, la question se complique encore, par le fait que tant les traditions orientales qu’occidentales indiquent qu’il existait deux saints Thaddaeus. L’un était l’apôtre Jude surnommé Thaddaeus et l’autre n’aurait été que membre du groupe des septante disciples de Jésus, dont on ne connaît pas de listes fiables.