Les Chroniques de Sillage, tome 2 PDF

Ce mémoire a été refusé en Mai 2008. Un second mémoire a les Chroniques de Sillage, tome 2 PDF présenté en Septembre 2008. Il a été soutenu et validé.


On m’appelle Bobo et je fais partie de la race des Migreurs. N’étant pas programmé pour vieillir, j’ai croisé dans ma vie bien des gens extraordinaires. Parmi eux, la personne qui m’a le plus marqué s’appelait Nävis et ses aventures sont devenues mythiques sur Sillage. Mais il existe dans son histoire officielle des vides que je suis aujourd’hui le dernier à pouvoir combler… je vais donc vous conter mes secrets, afin qu’ils ne disparaissent pas avec moi s’il m’arrive malheur. Dans ce deuxième volume, vous découvrirez qu’il restait un autre être humain survivant dans le cargo enfoui en pleine jungle et apprendrez ce qu’il s’est passé juste avant que le vigilant ne se fasse croquer par Nävis. Comment elle a rencontré dans sa jeunesse un pirate de l’espace et pourquoi elle a été espionnée lorsque qu’avec Clément Vildieu, elle sillonnait les plaines glacées à la recherche de la base du Père. Et enfin, vous pourrez ressentir avec un peu plus d’intensité la passion que voue le consul Atsukau à la meilleure amie que j’ai jamais eue. Bonne lecture!

Il s’agit de penser notre temps à l’aide de concepts et modèles plus appropriés à la situation. En connaître les limites n’empêche pas de penser et de croiser les approches pour réfléchir à notre condition humaine à l’aube de ce nouveau millénaire. Il s’agit des changements dans l’histoire des sciences, de l’évolution des théories. Le paradigme est un modèle théorique de pensée, qui oriente la réflexion et la recherche scientifique.

Pour cet auteur, l’histoire de la science est discontinue. C’est une période qui vient après la modernité. Pourtant, il est difficile de dater le passage de la modernité à la postmodernité. Pour beaucoup de gens, la modernité continue encore à fonctionner. Pour ce qui nous concerne, la postmodernité c’est notre temps, elle vient en continuité et en rupture avec la modernité.

La pensée de Marx est en continuité avec la pensée moderne, notamment sur le rôle du progrès et de la science, sur la visée d’émancipation, mais il introduit aussi une rupture. Il commence par constater que l’histoire humaine est l’histoire de la lutte de classe. Pour lui, il n’y a pas de nature humaine, mais une ou plutôt des conditions humaines. Un se divise en deux : la société est une unité qui contient au moins deux classes : la bourgeoisie et le prolétariat.

La démocratie Le concept de démocratie était important pour la modernité. Dans le contexte postmoderne, la notion de démocratie ne fait pas débat. Elle est mise en œuvre et la philosophie n’aborde pas ce sujet en tant que tel. Personne ne semble vouloir revenir en arrière. Ce qui peut faire débat, c’est le fait qu’elle est limitée. Par exemple, toutes les personnes qui vivent en France n’ont pas le droit de vote.