Les crèches dans un réseau de prévention précoce PDF

La vaccination contre l’hépatite B est une vaccination que même les pro-vaccins devraient remettre en question sur base du plus élémentaire bon sens. Cette vaccination est systématiquement administrée le jour de la naissance avec des rappels réguliers tout au cours de l’enfance. Cette maladie qui est assez rare est cependant plus fréquente chez les adultes faisant partie de groupes à haut risque, comme ceux qui vivent dans une promiscuité sexuelle ou les toxicomanes qui partagent des aiguilles. Les risques que comporte l’administration de cette vaccination à des nouveau-nés en bonne santé sont relativement élevés et peuvent les crèches dans un réseau de prévention précoce PDF des invalidités permanentes et des décès.


Derrière le concept de prévention précoce, se cachent des conceptions différentes, voire opposées : un accompagnement d’enfants et de familles en difficulté, attentif à la vie psychique des bébés et à l’expression de leurs souffrances, d’un côté ; une entreprise de normalisation des conduites ciblant des troubles ou des dysfonctionnements, prédicteurs de déviances à l’âge adulte, de l’autre.

Permettre à tous les enfants de bénéficier d’un espace de socialisation de qualité en dehors de la vie familiale, notamment ceux qui présentent un handicap et/ou lorsque la famille connaît des difficultés multiples, est désormais inscrit dans les textes de loi. L’Association des crèches d’Aix-en-Provence les a devancés en créant, il y a une quinzaine d’années, un service de prévention qui applique, dans son travail en réseau, une éthique rigoureuse, et ne perd jamais de vue la place de l’enfant et son devenir. Les auteurs livrent ici leur expérience et posent la question d’une prévention qui se situe dans l’écoute et l’accompagnement des enfants et des familles et non dans le dépistage et la prédiction.

Marie-Laure Cadart est médecin et anthropologue. Elle a travaillé pendant de nombreuses années en Protection maternelle et infantile avant de se tourner vers la recherche et la formation professionnelle. Dans le cadre du SNMPMI (Syndicat national des médecins de protection maternelle et infantile), elle s’est occupée plus particulièrement du dossier de l’accueil de la petite enfance.

La protection promise par cette vaccination est au mieux une promesse vide de sens. Même les fabricants de vaccin ne garantissent pas que le vaccin puisse offrir une immunité durable contre l’hépatite B. Les symptômes de l’hépatite B comprennent : fatigue, nausées, vomissements, légère fièvre, douleurs et gonflements des articulations, maux de tête. Une toux peut précéder la maladie d’une à deux semaines avant que n’apparaisse une jaunisse et une hypertrophie du foie qui peuvent durer de trois à quatre semaines. La fatigue, elle, peut durer jusqu’à un an. 0,1 pour cent de ceux qui ne récupèrent pas complètement. Les personnes qui se remettent acquièrent une immunité à vis à la maladie.

L’hépatite B est une maladie qui survient rarement chez les enfants. La majorité des personnes infectées ont entre 20 et 39 ans. Alors que les nourrissons peuvent contracter l’hépatite B d’une mère infectée, cette forme de transmission représente un très faible pourcentage des cas d’hépatite B. L’hépatite B est considérée comme une maladie d’adulte qui est le plus souvent transmise par le sang ou les liquides organiques.