Les démons du Pontet PDF

Cet atelier a eu lieu le Dimanche 10 Juin à 14h30 ! Les démons du Pontet PDF pâtisserie du jour a été le dorayaki !


La guerre de Cent Ans est finie. Au bord du chemin de Compostelle, à quelques lieues de Bordeaux, un village renaît, sous la tutelle de maître Tuilier, mar­chand et jurât bordelais…

Dix ans plus tard, en 1463, Le Pontet a prospéré, à l’écart des querelles bordelaises entre les nostalgiques de la période anglaise, les partisans du nouveau roi Louis XI et les grands seigneurs en révolte contre des visées absolutistes qui vont les dépouiller de leur puissance. Mais lorsque trois paysannes de passage près du village disparaissent, un péril menace…

L’hiver est glacial sur les chemins enneigés de la profonde forêt toute proche, comme dans les rues étroites de la cité aquitaine. Et ce sont les démons mêmes d’un Moyen Âge finissant et d’une guerre aux blessures encore vivaces que Thomas Russ et son aide flamande, la charmante Paula, devront affronter pour parvenir à sauver le village qu’Aymon Tuilier leur a confié.

ALAIN FOURNIER est né à Etampes en 1954. Après avoir été opérateur du son pour le cinéma et la télévision, il travaille à Radio France à Bordeaux depuis 1983. Grand lecteur, il écrit ici son premier roman.

Avec en prime apprentissage des shiratamako ! Merci à Monsieur Iwasaka et à tous les participants ! Places très limitées – inscrivez vous par mail sur inscriptions. Merci d’apporter un plat sucré ou salé qui agrémentera un buffet que nous partagerons après le concert !

Un grand succès pour la 3ème édition de la NATSU MATSURI qui s’est tenue au parc Saint Mitre ce Samedi 9 Juin 2018 ! Bravo à tous les intervenants et un grand merci à tous les participants ! Un grand merci à Eric qui nous a guidés parfaitement, puis visite du Cap Canaille et la route des crêtes ! Tout le monde était content ! Lors de nos prochaines excursions, vous êtes priés de nous envoyer un Mail. Sur la scène du Théâtre Nô, la célèbre artiste japonaise, Mino Kanzaki, leader de Souke Kanzaki-ryu, aux côtés de deux autres danseuses, emportera le public dans le monde fascinant de la danse traditionnelle japonaise.

Maître Kano, donateur du théâtre Nô et décédé l’été dernier. Est du Japon, y compris à Tokyo. L’élégance et la délicatesse en sont ses principales caractéristiques. Mino Kanzaki a débuté la danse traditionnelle japonaise à partir de l’âge de 6 ans. Aix sera l’unique espace de représentation dans le sud de la France. Un événement parrainé par le Consulat du Japon à Marseille. Inconnu dans l’Hexagone mais vedette au Japon : Kumamon va visiter des sites touristiques en France, suivi par des médias nippons et les réseaux sociaux.

Kumamon est un réel « influenceur » qui bénéficie d’une notoriété exceptionnelle sur les réseaux sociaux et bien au-delà. Kumamon entretient, par ailleurs, des liens forts avec la France depuis 2013 en participant notamment à Japan Expo. Un choix qui n’est pas anodin : « Le lien fort entre Aix et Kumamon, c’est que la bestiole est originaire de Kumamoto, officiellement ville partenaire internationale d’Aix depuis un peu plus de 5 ans maintenant. Le fil conducteur entre les deux villes durant des années aura été le don du théâtre Nô par la famille Kano en 1995 » souligne la cellule « Direction attractivité ».

Demain samedi, l’ours aux joues rouges batifolera donc à Aix : on le croisera dès 9h30 à l’atelier Cezanne, une heure plus tard sur le cours Mirabeau, en visite sur le marché aux fleurs ou encore à 15h au parc Saint-Mitre où est installé le fameux théâtre Nô. On ne pourra guère le manquer : il devrait être suivi par un groupe compact de journalistes japonais. Un tour de France « La France, ça vous change » : pas forcément très original, comme slogan, mais simple à retenir : il s’agit de la formule choisie pour la nouvelle campagne de promotion du tourisme en France, lancée au Japon pour l’année 2017. Car il y a du pain sur la planche. C’est dans le cadre de cette campagne de promotion qu’a été choisi Kumamon. Ce dernier a entamé un vrai tour de France cet été, dans les endroits les plus touristiques.

On le croisera par exemple le 4 juillet prochain au mont Saint-Michel. Le voyage de Kumamon en Normandie sera suivi par un vidéaste du grand quotidien national Asahi et par deux journalistes du magazine féminin Créa. En effet, dans le Japon ancien et selon la croyance populaire, ces catastrophes étaient provoquées par des démons colère. Ces fêtes avaient donc pour but de calmer ces esprits maléfiques et de se protéger des maladies, typhons, inondations ou encore des invasions d’insectes. Juillet, et qui est l’occasion de rendre hommage aux ancêtres. Voici quelques photos de la journée, dans l’espoir de vous revoir parmi nous, dans les futures manifestations japonaises. Dans les jardins du Parc de la mairie du Pontet ,2eme édition de la fête du printemps : Invité d’honneur LE JAPON .