Les deux voies: Choisis le chemin de la Vie. Pour être disciple de Jésus, il nous faut marcher derrière lui, suivre le même chemin PDF

1     Je suis si heureux d’être de nouveau ici ce matin. Si nous étions dans le Colorado, cette neige serait toute douce et légère, et il ferait environ quarante degrés sous zéro! Vous pourriez souffler ainsi et cela se transformerait immédiatement en une très les deux voies: Choisis le chemin de la Vie. Pour être disciple de Jésus, il nous faut marcher derrière lui, suivre le même chemin PDF poussière, et ce serait ainsi tout l’hiver.


À la fin de notre vie, nous serons jugés sur la mesure de notre amour. Jésus est la personne qu’il faut aimer pour trouver le chemin de la vie. Jésus nous indique ce chemin. Il s’est déclaré comme étant lui-même la voie, la vérité et la vie. Il est la porte ; si quelqu’un entre par Lui, il sera sauvé.(Jn 10,9) Le Christ est venu sur la terre pour que nous ayons par Lui, avec Lui, en Lui la vie éternelle. Il est la Porte du Salut, la Voie du Salut. Laissons les morts ensevelir leurs morts et allons à Celui qui donne la lumière et la vie, parce qu’il est la lumière et la vie. Soyons fidèles aux commandements du Seigneur et nous serons assurés de ne pas nous égarer dans les ténèbres et de demeurer dans son amour. Cette invitation à suivre le chemin de vie montre l’importance de nos décisions prises en toute liberté ainsi que le respect de Dieu pour la liberté de chacun. Il est spacieux le chemin qui mène à la perdition. Ce chemin facile qui mène à la perdition, c’est le chemin de la mort. Vouloir entrer dans le royaume des cieux par le Christ ne peut se faire que par le don de soi, par l’amour. Au jour du jugement, Dieu agira envers nous comme nous aurons agi envers notre prochain.

2     C’est ainsi qu’on attrape des rhumes. On respire cela et l’on attrape des maux de gorge, des maux de tête, des douleurs et toutes sortes de maux. Le pays de la douceur éternelle. Pour demeurer là avec les immortels! Un jour, ces carillons d’or sonneront pour vous et pour moi.

3     C’est lorsque nous irons à la Maison pour y rester, n’est-ce pas? C’est le jour que nous attendons! 4     Hier soir, j’ai vraiment apprécié ces merveilleux sermons et ces choses que j’ai entendues de mes frères. Pat, oh, je ne te voyais pas!

Pourtant, tu es assez grand pour qu’on te voie! Je n’avais pas vu que tu étais assis là. C’est la première fois que j’entendais parler Pat. J’y ai vraiment pris du plaisir, comme nous tous, je pense.

5     Et puis, il y a eu ce jeune frère qui a donné ce témoignage enflammé dans cette prédication qui était comme un tir de mitrailleuse. Je crois que ce frère vient de l’Ohio. Frère Neville m’a fait remarquer sa rapidité de langage. 6     Puis il y a eu frère J.

Et je pense qu’on n’a pas pu aller jusqu’au frère Beeler. Il me semblait avoir vu aussi frère Beeler. C’est notre première salle, et nous avons dû faire nos expériences. Si un jour nous en avons une nouvelle, nous la ferons un peu différemment de celle-ci. J’aimerais que l’on construise une salle ayant une pente comme ceci. De cette façon, on peut mieux voir l’auditoire, ce qui est surtout important dans les réunions où s’exerce le discernement. 8     Frère Littlefield m’a téléphoné hier soir qu’il m’enverrait le plan de ce tabernacle que j’ai inauguré là-bas.

Frère Woods, je crois que rien que le dessin de l’architecte coûte cinq cents dollars. Il envoie cela avec toutes les données, prix, matériaux, dimensions, etc. Il m’a dit qu’il irait discuter chez les charpentiers et autres pour voir s’ils ne pourraient pas baisser un peu leurs prix comme ils l’ont fait pour son tabernacle à lui. 9     Aussi lui ai-je dit: Je vais donner cela aux administrateurs et aux diacres dès que Billy l’aura reçu, et ensuite nous les laisserons examiner combien il leur faut pour commencer la construction. 10     Il m’a dit: Quand vous commencerez la construction, je viendrai, je mettrai un bleu de travail et je resterai avec vous durant tout ce temps. Frère Littlefield est un homme tellement plein de bonté! 11     Maintenant, vous sentez-vous d’attaque pour commencer la nouvelle année et pour la traverser d’un bout à l’autre?

Nous allons la commencer maintenant même en servant le Seigneur. Combien se sont levés ce matin en Le remerciant pour l’année qui vient de passer et pour tout ce qu’elle a représenté pour eux, et Lui ont demandé d’oublier le passé? 12     Nous essayons de prendre l’habitude de toujours prier le soir avant d’aller au lit. Je le fais depuis que je suis converti.

Lui demande simplement de me prendre par la main et de me guider tout au long de la journée. 13     Lorsque j’étais jeune, nous vivions de l’autre côté de la rue. Billy Paul avait trois ou quatre ans. Une nuit, ayant soif, il demanda un peu d’eau. Il fallait pour cela aller à la cuisine où il y avait un baquet et une louche. Il me dit: Papa, j’ai soif!