Les forces de l’ordre japonaises à Tientsin, 1914-1940: Un point de vue français PDF

Durant l’Antiquité, Tianjin était les forces de l’ordre japonaises à Tientsin, 1914-1940: Un point de vue français PDF village portuaire alors appelé Zhigu. En 1725, la ville obtient le statut de préfecture.


La ville de Tientsin est un sujet d’étude idéal pour l’historien qui s’intéresse à la fois à la question du Pacifique, aux relations internationales en Extrême-Orient, à l’histoire chinoise, japonaise, ou au colonialisme occidental en Asie. Il est légitime d’estimer que c’est un objet capital dans l’histoire de la Chine, et même dans l’histoire de la période s’étendant de 1900 à la fin de la Seconde Guerre mondiale en Asie. D’un point de vue purement géostratégique, elle se trouve être le verrou de Pékin. D’un point de vue économique, elle est extrêmement importante et constitue probablement le 3e pôle économique majeur de la Chine après Hong-Kong et Shanghai. C’est le port majeur de la Chine du Nord. Elle a connu l’implantation de neuf concessions différentes : anglaise, française, américaine, allemande, russe, belge, italienne, austro-hongroise. Les concessions française et japonaise partageaient une longue rue-frontière, Akiyama Road. Les relations franco-japonaises, probablement les plus étroites en Chine du Nord sur la période 1914-1940, mais se complexifiant au fil du temps, sont encore peu étudiées. Ce livre se propose donc d’exposer le sujet du point de vue français.

Située sur les rives du golfe de Bohai — un bras de la mer Jaune — la municipalité de Tianjin est frontalière de la province Hebei et de la municipalité de Pékin. Divisions administratives et disputes territoriales de la République populaire de Chine. Image satellite de 2002 montrant l’agglomération de Tianjin. Le point culminant de la municipalité est le pic de Jiushanding à la frontière Nord avec le Hebei, à 1 078 mètres.

Le territoire de la municipalité autonome s’étend sur 11 920 km2. Est et jouxte la municipalité autonome de Pékin au Nord-Ouest. Sur ses autres limites, il touche la province du Hebei. Le fleuve se jette ensuite dans l’océan Pacifique par le district de Tanggu. La zone urbaine de Tianjin se trouve dans le centre-sud de la municipalité.