Les instruments de l’astronomie ancienne : De l’Antiquité à la Renaissance PDF

GN-z11 ne constitue pas un monstre cosmique. Sa masse est estimée à 1 milliard de fois celle du Soleil, un chiffre à comparer avec les centaines de milliards de masses solaires de la Voie lactée. Elle est aussi 25 fois plus petite que notre galaxie. La les instruments de l’astronomie ancienne : De l’Antiquité à la Renaissance PDF de GN-z11 nous montre que notre connaissance du jeune Univers est encore très limitée, concède avec modestie Ivo Labbé, lui aussi de l’université de Leyde.


 » Conçu et écrit par un auteur à la fois enthousiaste, expérimenté et maîtrisant son sujet, ce livre se lit à plusieurs niveaux et s’utilise de plusieurs manières. C’est d’abord une promenade pleine d’imprévus, d’étonnements et de plaisir dans les dédales de l’histoire de certains instruments qui ont constitué les fleurons de la technologie astronomique à différentes époques et dans différentes civilisations. C’est aussi une présentation rigoureuse des principes et de l’utilisation de ces instruments, tous plus étonnants les uns que les autres, et ayant chacun une spécificité liée à son histoire ou à l’environnement qui l’a vu naître. C’est enfin une initiation, nourrie par une expérience collective d’enseignement théorique et par une pratique originale en atelier, qui part d’un concept scientifique, souvent d’une grande simplicité, pour le réaliser dans un instrument complexe, à la fois utile et beau. Les instruments qui ont été choisis pour illustrer les aspects technologiques de l’astronomie ancienne, sont autant de jalons dans l’histoire des outils scientifiques. On y trouvera la description de la sphère armillaire, des anneaux astronomiques (de Gemma Frisius, d’Oronce Fine et William Oughtred), des astrolabes (planisphériques, nautiques, universels), des quadrants (astrolabiques, universels, de sinus…), du nocturlabe et de la navicula. L’origine de chacun d’eux fait l’objet d’une investigation bien documentée puisant dans des articles de recherche récents. Ce qui permet, parfois, de corriger des informations erronées qui continuent de circuler, de reculer la date de l’invention d’un concept et d’attribuer la première réalisation d’un instrument à son véritable créateur. […] Il faut enfin signaler qu’en plus de sa dimension à la fois culturelle et historique, l’ouvrage est un véritable outil pédagogique qui suggère aux enseignants un certain nombre de thèmes où le privilège d’entrer dans le monde de la technologie ancienne permet de découvrir les destins ordinaires, singuliers ou fabuleux, d’astronomes et d’artisans dont la passion a été de comprendre les phénomènes du ciel et de les faire comprendre aux autres.  » Ahmed Djebbar, extrait de la préface.

Comment GN-z11 s’est formée reste quelque peu mystérieux pour l’instant. Dans cette dernière phrase, ce qui compte le plus est le  pour l’instant . Il faut beaucoup de certitudes pour affirmer que la galaxie existait  400 millions d’années seulement après le Big Bang , sachant que le Big Bang n’est qu’une théorie mal démontrée. Il serait sans doute judicieux de votre part de nous donner des éléments soutenant cette affirmation pour le moins péremptoire.

De nous dire par exemple d’où vient le fond diffus cosmologique, comment résoudre autrement les équations d’Einstein qu’avec une singularité initiale, etc. On aurait trouvé une galaxie qui existait 1 heure après le big bang vous y croirez aussi ? Non, une galaxie ce ne sont pas  des etoiles, des planetes qui tournent autour et tout le reste . Une galaxie est un système d’étoiles et à cette époque on ne s’attend pas qu’elles aient des planètes. Il s’agit ici d’une galaxie parmi de très nombreuses connues dans l’Univers distant, mais c’est une pour laquelle la distance est connue le plus précisément. Et comment savez-vous que cette lumière correspond à une galaxie ?

Commencez par faire un doctorat un physique et ensuite une specialisation en cosmologie. Puis paluchez vous les 60 pages d’etude qui vont etr epublie dans une revue qui fait la difference entre une galaxie et un ariagne sur l’objectid du telescope. Et quand vous aurez totu analysé et en aurait conclu qu’il ne s’agit pas d’une galaxie alors on écoutera votre point de vue. D’ici la allez donc chercher les complaoteurs de l’aterissage sur la lune au lieu de nous ennuyer avec vos inepties. Et c’est comme ça qu’on le sait. Tout simplement parce qu’en pointant le télescope dans la direction de la galaxie que l’on voit, c’est bien sa lumière qui arrive.

Donc elle dit qu’une galaxie peut exister a 400 millions d’annees apres le big bang. 400 millions, c’est long et c’est court. De la a 400 millions d’annees, la gravitation a largement le temps. La RG dit simplement que l’univers a été plus dense dans le passé, et comment l’univers s’est dilaté, et à quel rythme. Quand bien même vous trouveriez l’hypothèse du Big Bang  mal démontrée , ça n’empêche pas de dater l’image de cet objet dans le cadre de cette hypothèse. Et pour commencer comment définiriez-vous une galaxie ?

Est-ce une assemblée d’étoiles, ou tout objet au-dessus d’une certaine taille, masse ou luminosité ? Si on prend cette deuxième définition, alors il est facile de prouver que le  machin  en est une. Quoiqu’il en soit vous n’êtes pas le seul à trouver surprenant qu’une galaxie apparaisse si tôt puisque même l’un des auteurs qualifie cela de  stupéfiant . Si, dans le cadre d’une théorie, tel objet doit avoir tel âge, alors s’il a tel âge, c’est dans le cadre de cette théorie. L’existence du Big-bang en tant qu’expansion massive et subite de l’univers a déjà été démontrée. Par voie expérimentale ou déductive ?

Pour prouver l’existence de Dieu, Descartes a aussi choisi la seconde. Il s’agit, là, de déductions reposant sur des mesures. Einstein croyait en un univers statique. A son modèle cosmologique, il lui a donc fallu ajouter la constante dite cosmologique. Si on l’enlève, ce modèle d’univers se révèle, dans le temps, instable. D’où, par simple déduction, un univers en évolution qui a dû connaître une phase initiale dense. Pour arriver à cette idée, il n’y a donc eu besoin d’aucune observation.

Il a été tellement bien prédit qu’il a été découvert par hasard, c’est-à-dire sans que cette  découverte  soit initialement comprise comme confirmant l’hypothétique prédiction. Ne nourrissez pas le Troll svp ! On attend toujours vos raisons de dire que  le Big Bang n’est qu’un théorie mal démontrée . Ou, plus précisément, je vous féliciterai quand vous l’aurez compris. Moi j’attends toujours que Satiete nous démontre en quoi le big bang n’est qu’une théorie mal démontrée.

Le fond diffus cosmologique, on en fait quoi? L’expension de l’univers, et son accélération, c’est du poulet? C’est marrant de vouloir jouer au savant mais encore faut-il se baser sur des faits concrets. Mais bon, après tout, Einstein, Hubble, ils y connaissaient quoi?