Les interdits n°10 : la mauvaise eleve PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? La superstition des marins concerne de nombreux domaines : rencontres avec du mauvais temps, les interdits n°10 : la mauvaise eleve PDF capture de poisson, naufrages, panne de moteur, navire encalminé, décès en mer. Les marins isolés et éloignés de la vie terrestre ont cherché un responsable ou une raison particulière à leurs tracas. L’ empech  est un mot utilisé assez fréquemment par les Bretons.


Il représente ce, celle ou celui qui empêche les choses de se dérouler normalement. De la  tête de turc  : femme ou curé, au lapin en passant par les phrases dites ou les mots prononcés au mauvais moment et au mauvais endroit, les marins ont conçu une liste d’interdits ou de mauvais présages. Autrefois, les cargaisons des bateaux étaient saisies avec des cordages en chanvre. Des lapins qui par accident s’étaient échappés de leur cage, pouvaient donc les ronger, provoquant ainsi indirectement le naufrage du bateau par déplacement de la cargaison dans les cales provoquant une déstabilisation et la gîte. Depuis, les lapins vivants sont bannis de tout voyage maritime.

Le terme  lapin  est même, pour certains marins, interdit sur leurs navires. On parle à demi-mot de  pollop , de  l’animal aux longues oreilles , de  cousin du lièvre , de  zébro , de  coureur cycliste , voire de la  langoustine des prés . L’origine de cette superstition est aujourd’hui largement battue en brèche, en majeure partie par le fait que bien plus souvent que les lapins, c’était des rats qui rongeaient les amarres de l’avitaillement, or, le terme rat n’est absolument pas banni des bords. Par ailleurs, l’Europe ne fut pas la seule à naviguer, les Arabes et les Chinois ne nourrissent aucune appréhension particulière à l’encontre des lapins. Cette superstition a été reprise dans un épisode 21 de la série d’animation Famille Pirate, dont le sujet principal est l’invasion de lapins sur l’île et sur les navires des Pirates. Pour nommer un navire, ou pour son immatriculation, il est nécessaire de faire apparaître des lettres sur la coque de celui-ci.

Certaines lettres ont des sections plongeantes comme A ou E, au contraire du C. Pour les marins il est important de ne pas  provoquer  ou  agresser  la mer, mais c’est le cas de ces lettres avec des sections plongeantes. Ainsi, sur de nombreux navires les lettres étaient dessinées pour qu’aucune section ne vienne provoquer la mer. Le 1 est rendu  pêchant  par l’adjonction de barbes.

Les chiffres non pêchants sont si redoutés que certains patrons retardent la demande d’immatriculation de leur navire, jusqu’à l’arrivée d’un numéro favorable. La tradition s’est même étendue aux lettres désignant le quartier maritime : on enjolive des lettres non pêchantes, comme le A d’Audierne, par exemple. Pendant longtemps, les familles de marins donnaient à leurs fils le prénom de Marie dans leurs prénoms de baptême. En effet, dans la religion catholique, cette dernière est censée protéger. Encore aujourd’hui, en Bretagne, l’usage de donner Marie comme énième prénom à tous les enfants est répandu dans les familles catholiques. Il est à noter que Isabelet Roux, a pu, au contraire, « sauver » par ses prières, les marins d’une forte tempête où ils ont pensé mourir. Isabelet et son père embarquent pour Marseille, car celui-ci veut marier sa fille à un jeune marseillais, pour lui éviter le couvent.