Les métiers de l’hôtellerie et de la restauration PDF

L’info nationale et régionale sur les métiers et les formations. Ministère de l’éducation nationale, de l’les métiers de l’hôtellerie et de la restauration PDF supérieur et de la recherche.


180 000. C’est le nombre d’entreprises du secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Elles forment une famille très élargie regroupant les hôtels, palaces, cafés, restaurants gastronomiques ou les chaînes de restauration rapide… Néanmoins plus de 90 % des établissements hôteliers comptent moins de dix salariés. Le secteur, dynamique, cherche à recruter, surtout en cuisine. Des emplois vous y attendent ! Malgré leur diversité, ces métiers ont un point commun : chacun, à son niveau, cherche à anticiper et à satisfaire les besoins du client. Du standardiste au chef de rang, du bagagiste au directeur d’hôtel, en passant par la gouvernante, le sommelier ou le barman, faites votre choix dans cette carte des métiers. Attendez-vous à être sur le pied de guerre les
week-ends et les jours fériés… toujours avec le
sourire ! En compensation, ce secteur vous offre l’opportunité de gravir rapidement les échelons et surtout de partir travailler à l’étranger. La gastronomie française s’exporte bien. A la fin du collège, vous pouvez préparer un CAP ou un BEP qui permet d’accéder facilement aux métiers de l’accueil dans l’hôtellerie ou à ceux de la cuisine dans la restauration. Avec un bac professionnel ou technologique, ou encore avec un BTS hôtellerie-restauration, vous évoluerez rapidement vers des postes d’encadrement. Les métiers de gestionnaires sont accessibles avec une formation universitaire ou souvent par promotion interne. Enfin, vous trouverez, sous forme de fiches détaillées, les écoles spécialisées recrutant à bac, bac + 2, bac + 3, voire plus.

Que faire après le bac ? La banque et l’assurance sont de grands recruteurs. Avec un point commun : l’embauche prioritaire de commerciaux. Satisfaire les clients et faire du chiffre : un défi qui exige tact et technicité. Dans l’assurance, chefs de produit marketing et actuaires créent de nouveaux contrat et en fixent les tarifs. Courtiers et agents généraux les commercialisent.

La banque et l’assurance emploient également des juristes, des experts-comptables, des informaticiens. Les commerciaux sont de plus en plus polyvalents et vendent désormais à la fois de l’assurance et des produits bancaires. Ces deux secteurs ont fortement développé la formation continue, permettant à leurs salariés de nombreuses évolutions de carrière. Plus de la moitié des embauches ont concerné des postes commerciaux. Dans l’assurance aussi les métiers commerciaux, avec ceux de la gestion de contrats, représentent l’essentiel des besoins. Et les jeunes sont les bienvenus.