Les serpents à sonnettes sont grands PDF

Une morsure de serpent est une blessure occasionnée par un serpent, résultant généralement de la pénétration des crochets de cet animal dans le corps, pouvant s’ensuivre d’une envenimation. Les conséquences d’une morsure de serpent dépendent de différents facteurs comme l’espèce de serpent impliquée, la région du corps touchée, la les serpents à sonnettes sont grands PDF de venin injectée et l’état de santé de la personne touchée. Le nombre de morts causées par des morsures de serpents varie énormément selon les régions du monde. La télévision, la littérature et le folklore sont en partie responsable du battage qui suit souvent une morsure, et la victime peut penser même inconsciemment à une mort imminente.


Les serpents à sonnettes sont grands

Les morsures sèches, et celles causées par les espèces non-venimeuses, peuvent quand même causer des blessures graves, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord une morsure qui n’est pas traitée correctement peut s’infecter, comme c’est souvent le cas pour les morsures de vipéridés qui sont souvent très profondes. La plupart des morsures, par un serpent venimeux ou non, ont des effets locaux. La zone touchée peut également saigner et se cloquer, se nécroser parfois. Les organes internes peuvent également saigner, dont le cerveau et les intestins, et provoquer des ecchymoses sur le corps de la victime.

La personne touchée peut donc avoir des problèmes de vue, comme une vision troublée. Les problèmes du système nerveux peuvent provoquer une multitude d’autres symptômes les plus divers, qui ne peuvent être tous listés. Si la victime n’est pas prise en charge rapidement, elle risque de mourir d’insuffisance respiratoire. Le tissu musculaire commence à mourir à travers le corps, un phénomène connu sous le nom de rhabdomyolyse. Le rhabdomyolyse peut déboucher sur des problèmes aux reins liés à une accumulation de myoglobine dans les canaux rénaux.

Même sans venin, certains serpents, notamment ceux de la famille des Boidae et des Pythonidae, peuvent délivrer des morsures relativement graves. Les grands spécimens causent en effet d’importantes plaies, liées au fait que la victime tente de s’échapper. La chair est alors tranchée par les dents, incurvées vers l’arrière et bien plantées dans le corps de la victime. Au milieu du Tertiaire, les serpents étaient de grands prédateurs appartenant à la superfamille des Henophidia, qui chassaient embusqués et tuaient leurs proies par constriction. Le venin des serpents est produit par les glandes parotides, qui sécrètent généralement la salive chez les autres animaux.