Les Tableaux de financement et de flux PDF

Du 25 décembre 2006, date de création de notre site à aujourd’hui, vous êtes des centaines de milliers à avoir lu nos articles ou consulté notre site. Les Tableaux de financement et de flux PDF, journaliste, dramaturge et metteur en scène congolais. Il y a du sang dans mon portable et ma TV, c’est ce que je viens de découvrir en regardant un ancien reportage de Canal Plus datant de 2009 sur le pillage des matières premières de la RDC, notamment le Coltan, par les multinationales occidentales. ONU, dans le pillage de la RDC et dans le financement indirect de la guerre civile à l’Est, dans un rapport de 2003.


Suite à ce rapport, l’ONU n’a pris aucune sanction et n’a pas fait appliquée l’embargo préconisé. PATHOLOGICA ont organisé une conférence-diner à l’hôtel Thon, 3, rue des croisades à Saint-Josse, non loin du métro Rogier. La place et rôle de la femme dans un Congo cinquantenaire. Djungu Simba, plusieurs oratrices se sont succédées. Dans les années soixante, la femme congolaise était peu instruite et peu ou pas représentée dans les organisations politiques et économiques du pays, mais elle était déjà au cœur de la survie de sa famille notamment par les travaux champêtres. Ensuite, pendant longtemps, son instruction a été négligée et cette absence d’instruction ne lui a pas permis accroitre significativement son rôle dans la société. De manière erratique, centaines femmes ont réussi à se positionner utilement sans pour autant créer un mouvement d’ensemble susceptible d’accompagner l’émancipation de la femme congolaise.

Aujourd’hui encore, à l’ère de la parité, reconnue pourtant par notre constitution, force est de constater que de nombreuses inégalités et obstacles à l’émancipation totale de femme subsistent. La perception sociétale du rôle de la femme dans notre pays. La nonchalance des politiciens sur la question de la parité. S’agissant de la perception sociétale du rôle de la femme en RDC, deux conceptions négatives se complètent, celle du regard de l’homme vis-à-vis de la femme et celle du regard de la femme vis-à-vis de la femme. L’homme congolais a une forte propension, au nom généralement    d’une tradition dont on ne se souvient que dans certaines circonstances, à réduire la femme au rôle de servante, peu encline à jouer un rôle moteur dans la société, feignant par-là d’ignorer l’importance que les femmes ont déjà dans leurs familles respectives.