Les thèmes sanitaires et sociaux 2015/2016 PDF

99-188 du 19 novembre 1999 relative à la mise en place des groupes départementaux de coordination Handiscol. Introduction Le droit à l’éducation pour tous les enfants, qu’ils soient ou non en les thèmes sanitaires et sociaux 2015/2016 PDF de handicap, est un droit fondamental. Ce droit impose au système éducatif de s’adapter aux besoins éducatifs particuliers des élèves.


Cet ouvrage transversal propose un panorama des principaux thèmes sanitaires et sociaux. Il prépare notamment aux épreuves d’actualité sanitaire et sociale des concours d’entrée des écoles paramédicales (IFSI, AS, AP…).

  • 31 fiches pour couvrir les principaux thèmes sanitaires et sociaux.
  • 27 sujets corrigés des épreuves écrites et orales.
  • Un lexique.
  • NOUVEAU !
    Révisez où et quand vous voulez avec le Livre Nomade.

    Service inclus avec l’achat de ce livre : accédez à l’intégralité de votre livre avec une simple connexion Internet et consultez-le sur de nombreux supports (PC/Mac, Tablettes et Smartphones).

    Plus d’informations et modalités d’accès détaillées sur www.nathan.fr/livrenomade.

    L’accueil et la scolarisation des élèves en situation de handicap contribuent à développer pour tous un regard positif sur les différences. L’ensemble des adultes veille à ce que tous les enfants bénéficient en toutes circonstances d’un traitement équitable. Tout enfant, tout adolescent présentant un handicap ou un trouble invalidant de la santé est inscrit dans l’école ou dans l’un des établissements mentionnés à l’article L. 351-1 du code de l’éducation, le plus proche de son domicile, qui constitue son établissement de référence. De plus, les enfants et les adolescents accueillis dans un établissement ou service médico-social peuvent être inscrits dans une école ou dans l’un des établissements mentionnés à l’article L. 351-1 du code de l’éducation autre que leur établissement de référence. Cette inscription n’exclut pas leur retour à l’établissement de référence.

    L’élève en situation de handicap est un élève comme les autres. Avec les aménagements et adaptations nécessaires, il doit avoir accès aux mêmes savoirs et être soumis aux mêmes exigences. La participation de ces élèves aux sorties et voyages scolaires et aux activités périscolaires est un droit. Le rôle et l’avis de la famille est fondamental à chaque étape de la scolarisation de l’élève en situation de handicap. Afin de répondre à ses besoins, la collaboration et la formation de tous les acteurs sont la clé d’une scolarisation de qualité et d’un parcours de formation réussi. 2013-595 du 8 juillet 2013 modifiée d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République introduit, dès son deuxième article, le principe de l’école inclusive pour tous les élèves sans aucune distinction. Ainsi le rôle de l’équipe éducative est de proposer les premières réponses aux difficultés repérées de l’élève.

    Dans tous les cas, les actions mises en place sont formalisées. 311-12 du code de l’éducation concerne les élèves qui risquent de ne pas maîtriser certaines connaissances et compétences attendues à la fin d’un cycle d’enseignement. Il s’agit d’un plan coordonné d’actions conçu pour répondre aux besoins de l’élève, allant de l’accompagnement pédagogique différencié conduit en classe aux aides spécialisées ou complémentaires. 2015-016 du 22 janvier 2015 permet à tout élève présentant des difficultés scolaires durables en raison d’un trouble des apprentissages de bénéficier d’aménagements et d’adaptations de nature pédagogique.

    Le PAP peut être proposé par l’équipe pédagogique ou la famille et nécessite l’avis du médecin de l’éducation nationale. Dès lors qu’un élève bénéficie de mesures de compensation au titre du handicap, il relève d’un PPS pour toute demande relative à un aménagement pédagogique s’il en fait la demande auprès de la MDPH. 351-5 du code de l’éducation nécessite de recourir à la MDPH. Il concerne tous les élèves dont la situation répond à la définition du handicap telle qu’elle est posée dans l’article L.