Les troubles des conduites alimentaires chez l’enfant et l’adolescent PDF

Et s’il existe des réponses thérapeutiques, elles ne sont pas univoques, et elles peuvent être proposées en dehors de la reconnaissance d’un trouble du comportement. Association américaine les troubles des conduites alimentaires chez l’enfant et l’adolescent PDF psychiatrie, aujourd’hui largement diffusé. Quels sont les intérêts et les limites de ces repérages diagnostiques ?


Les troubles du comportement alimentaire de l’enfant et de l’adolescent représentent un problème majeur de santé publique. L’anorexie, la boulimie, l’obésité et leurs formes infracliniques, moins sévères, connaissent un développement épidémique. En France, les troubles alimentaires cliniques et subcliniques concernent près d’une adolescente sur trois alors que l’excès de poids significatif et l’obésité affectent environ un enfant sur six. Les facteurs qui y contribuent sont nombreux, mêlant influences sociales et culturelles, facteurs familiaux, psychologiques et biologiques. Leur compréhension, jusqu’à maintenant dominée en France par l’approche psychanalytique, s’est enrichie grâce à de nombreux travaux explorant le rôle des facteurs émotionnels et cognitifs, des troubles de l’estime de soi et de l’image du corps. Cette approche nouvelle et ses acquisitions récentes sont développées dans la première partie de cet ouvrage. La seconde partie fait le point sur la prévention et le traitement. Cet ouvrage vise à informer les lecteurs – professionnels de la santé, chercheurs, enseignants, parents – des données actuelles de la recherche sur les troubles des comportements alimentaires de l’enfant et de l’adolescent. Il regroupe les contributions de divers chercheurs et praticiens, psychologues ou médecins, spécialistes de ces troubles chez l’enfant et l’adolescent, issus d’universités européennes et américaines. Isabel Urdapilleta développe le fonctionnement cognitif et le rôle des représentations et des cognitions alimentaires dans les troubles des comportements alimentaires. Sarah Bydlowski y montre le rôle de la conscience émotionnelle et de l’alexithymie. Pascale Isnard expose la psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent obèses. Rosa Maria Raich montre le rôle des troubles de l’image du corps dans les troubles du comportement alimentaire et expose les traitements actuels de l’insatisfaction corporelle et des troubles de l’image du corps. Amélie Rousseau et Audrey Knotter présentent les programmes de prévention des troubles du comportement alimentaire et de l’obésité de l’enfant et de l’adolescent. Dans les deux derniers chapitres, Henri Chabrol, pour l’anorexie, Sean O’Halloran et Amy Milkavich, pour la boulimie, exposent les données épidémiologiques, cliniques, les critères diagnostiques, l’évolution, les déterminismes, et les approches thérapeutiques chez l’adolescente. Ce livre a pour ambition de diffuser les connaissances scientifiques actuelles sur la compréhension des troubles du comportement alimentaire de l’enfant et de l’adolescent, leur prévention et leur traitement.

Plus largement, comment les pédopsychiatres et les psychologues appréhendent-ils les débordements comportementaux des enfants et adolescents ? Quels sont les objectifs de leurs propositions thérapeutiques ? Cette brochure tente de répondre à ces questions. En pratique : Quelles sources sont attendues ? L’aphasie est définie comme une perte partielle ou complète de l’utilisation du langage consécutive à des lésions cérébrales, généralement situées dans l’hémisphère gauche du cerveau. La dyslexie est un trouble d’apprentissage spécifique, durable, du langage écrit dont l’origine est neurobiologique. C’est un déficit de la conscience phonologique qui se manifeste par une difficulté à manipuler les sons qui composent les mots.

La dysphasie est un trouble structurel, primaire et durable de l’apprentissage et du développement du langage oral. C’est un trouble plus ou moins sévère se présentant sous diverses formes : paroles indistinctes, troubles de la syntaxe, élocution sous forme de mots isolés, discours plus ou moins construits, manques de vocabulaire ou problèmes intermittents pour trouver le mot adéquat, compréhension partielle du langage oral. La dyspraxie est un trouble spécifique des apprentissages se caractérisant par un trouble de l’organisation du geste. L’aphasie résulte de dommages aux régions corticales ou sous-corticales liées au langage. Ces lésions sont conséquentes d’une atteinte plus générale. Tumorales : la présence d’une tumeur dans l’hémisphère gauche du cerveau peut être la cause de l’aphasie.