Les Tuniques Bleues – Tome 54 – Miss Walker PDF

1960, il créé deux séries d’aventures à succès, Les Tuniques bleues et Sammy. Suivent toute une série de petits métiers et notamment un emploi dans une les Tuniques Bleues – Tome 54 – Miss Walker PDF de boules de billard.


Le nouveau médecin du campement des Tuniques Bleues est une femme… à poigne !Un nouveau médecin est arrivé au campement des Bleus : le Dr Mary Edward Walker n’est pas du genre à se considérer comme une faible femme et à se laisser marcher sur les pieds par quiconque, gradé ou pas ! Flairant la bonne planque, Blutch s’est empressé de se mettre sur les rangs pour assister le nouveau médecin à l’infirmerie. Mauvais calcul… Mary Edward Walker n’a pas du tout l’intention de le laisser se la couler douce, pour la plus grande joie de Chesterfield. Mais ce à quoi personne ne s’attend, c’est que le franc parler de Mary Edward Walker va réveiller la conscience des soldats sur les dangers réels de la guerre. Une prise de conscience qui ne fait pas vraiment l’affaire de l’Etat-Major…Une nouvelle charge de Lambil et Cauvin contre les horreurs et les absurdités de la guerre, à travers le personnage de Mary Edward Walker, inspiré d’un personnage historique plutôt atypique : féministe, abolitionniste, prohibitionniste et chirurgienne, elle fut la première femme à recevoir la Medal of Honor, la plus haute décoration de l’armée américaine. Tout en jouant la carte de l’humour pour décrire le côté autoritaire du personnage, ils lui réservent un rôle de choix : c’est elle qui va ouvrir les yeux des soldats sur leur condition !

Désireux d’écrire des scénarios, il en présente dès son arrivée à Yvan Delporte, mais il se voit refuser tous ses projets de série jusqu’en 1967. Il arrive néanmoins à placer une première histoire pour un mini-récit dessinée par Charles Degotte en 1964. En 1968, Cauvin lance quatre séries. Les aventures des puces Arthur et Léopold avec Carlos Roque et Loryfiand et Chifmol avec Gennaux ne rencontrent aucun succès particulier et cessent en 1969 pour la première, 1973 pour la seconde. Cauvin propose à Lambil, dessinateur depuis 1959 de la série réaliste Sandy et Hoppy, mais également de la série humoristique Hobby et Koala depuis 1960, de reprendre la série. Fort de son expérience, celui-ci en tire le dessin vers un semi-réalisme qui sied mieux à des scénarios tendant à perdre leur veine purement comique. Entre 1973 et 1975, Cauvin lance sept nouvelles séries pour l’hebdomadaire.