Médias et sociétés PDF

Docteur en médias et sociétés PDF de formation, j’exerce en tant que journaliste, auteure et conférencière spécialisée dans l’écologie et les alternatives durables, l’innovation sociale et l’économie collaborative. Passionnée par les mobilisations et les actions citoyennes qui changent le monde, j’aime écouter la société, être à l’affût des initiatives originales et des tendances de fond qui traversent nos sociétés. De Moins en Mieux, c’est l’écosystème dans lequel j’inscris mon travail. Une philosophie de vie aussi !


La TNT, Internet, le téléphone mobile : symboles de la révolution numérique, ils inaugurent le XXIe siècle. Pour l’information et le divertissement, pour la communication et pour la transmission du savoir, une ère nouvelle commence. Les médias redistribuent les cartes du pouvoir. Quels sont ces médias ? A quelles règles obéissent-ils ? Quelle influence exercent-ils, sur chacun de nous, sur la société, sur la vie internationale ? Le monde, plus que jamais, est tiraillé entre ses divisions et son rêve d’unité. Ce livre pose la question des relations entre les médias et les pouvoirs, celle aussi de l’influence de ces relations sur le monde d’aujourd’hui et de demain. Refondue et mise à jour, la 13e édition de Médias et sociétés répond à ces interrogations.

Web, organisent le contenu, l’indexent, le modifient ou font des commentaires, le combinent avec des créations personnelles. 0 et médias sociaux demeurent assez proches et concernent une grande variété de sites différents : les blogs, les wikis, et les réseaux sociaux numériques de tout type. L’histoire et le développement des réseaux sociaux remonte à la fin des années 1970. Deux passionnés d’informatique conçoivent le Computerized Bulletin Board System en 1978. En Europe, des régulateurs considèrent que certains réseaux sociaux n’obtiennent pas un consentement explicite de leurs utilisateurs actifs pour les suivre sur d’autres sites et d’autres application que ceux auxquels ils sont inscrits. Les réseaux sociaux numériques ne sont qu’une autre sous-partie des médias sociaux.

RSN de contact pour lesquels les fonctionnalités de mise en relation sont principales. RSN de contenu pour lesquels les fonctionnalités de réseau sont secondaires et sont basés sur une activité particulière. Bien sûr, certains sites peuvent évoluer et recouvrir plusieurs objectifs. Par exemple, bien que Facebook soit utilisé initialement pour ses fonctionnalités de mise en relation, les membres partagent également de nombreux contenus. Les outils de discussion peuvent se présenter sous différentes formes : les forums, les systèmes de messagerie instantanée et les systèmes de VoIP. Ce sont des outils de conversation en ligne.

Ils sont utilisés pour discuter à distance à la fois dans le cadre de la vie privée tout comme dans celui de la vie professionnelle et permettent d’harmoniser et de synchroniser le travail. Le leader mondial en matière d’outil de discussion est le logiciel Skype. Le jeu en ligne massivement multijoueur peut également être considéré comme un outil de discussion, bien que ce ne soit pas la principale caractéristique de ce type de logiciel. Il existe différents types d’outils de publication sur le web, ils peuvent se présenter sous la forme de plateformes de blog, plateformes de wikis et les portails de journalisme citoyen. L’utilisation du blog est importante au début des années 2000, elle est reléguée au second plan avec l’arrivée du Web 2.

Wikipédia est l’outil de publication le plus visité chaque mois avec plus de 20 millions de visiteurs uniques mensuels. Généraliste : Ils correspondent aux sites comme Facebook où les utilisateurs entretiennent des contacts avec d’autres utilisateurs afin de partager des expériences et de garder contact dans le temps. Si la plupart des médias classiques se sont progressivement dotés de fonctions traitant et gérant les activités dites « 2. 0 » et de réseaux sociaux en ligne, le secteur des médias sociaux a développé de véritables nouveaux métiers, répondant à de nouvelles missions.

2000, sur les forums en ligne notamment. Dans les rédactions de presse, le  journaliste-développeur  s’est aussi imposé non comme poste explicite, mais comme une tendance de profils en recrutement. La notion de  journaliste-entrepreneur  est aussi apparue dans la foulée : elle témoigne d’un fait de l’époque où de nombreux journalistes perdant leur poste en rédaction, se reconvertissent professionnellement. Les médias sociaux représentent un défi pour la marque employeur des entreprises.

En effet, avec le développement des médias sociaux, les internautes, et à fortiori les candidats, ne sont plus de simples spectateurs, mais sont devenus de véritables acteurs. Beaucoup n’hésitent pas à exprimer leurs opinions en ligne et remettre en question les émetteurs traditionnels d’information. Et plus de la moitié a déjà abandonné l’idée de postuler suite aux informations trouvées. Inversement, les médias sociaux peuvent offrir l’opportunité de développer et diffuser davantage la marque employeur et également de surveiller la réputation. Cela peut être le cas lors de crises comme des licenciements médiatisés.