Méhariste et chef de poste au Tchad PDF

Jacques Massu est né à Chalons-sur-Marne dans une famille d’officiers militaires français. Il participe à la bataille du Fezzan avec la colonne Leclerc. En 1941, il est à la tête du bataillon de marche du Tchad. En septembre 1945, le lieutenant-colonel Massu est placé à la tête du détachement précurseur qui débarque à Saïgon et participe au dégagement méhariste et chef de poste au Tchad PDF la ville et du Sud de l’Indochine.


Jacques Massu quitte l’Indochine pour devenir parachutiste. Il prend d’abord la tête de la 1re demi-brigade coloniale de commandos parachutistes en Bretagne de 1947 à 1949. Il est alors affecté en Algérie, à la tête de la 10e division parachutiste. René Coty la création d’un gouvernement de salut public. Cet épisode accélère le retour au pouvoir de Charles de Gaulle afin de mettre fin à la crise de mai 1958. En juillet 1958, Jacques Massu reçoit ses étoiles de général de division et prend, en décembre, la tête du corps d’armée d’Alger en exerçant simultanément les fonctions de préfet régional pour l’Algérois.

En janvier 1960, Massu critique la politique du président de la République en Algérie, dans un entretien accordé au Süddeutsche Zeitung de Munich. 1971, il déclare  J’ai dit officiellement que je reconnaissais l’existence de la méthode et que je la prenais sous ma responsabilité. 4 000 disparus entre janvier et avril 1957 sous la responsabilité des parachutistes français recensés par Paul Teitgen, le secrétaire général à la police d’Alger en 1957, Massu répond que ce dernier s’était trompé de vocation. Le 22 juin 2000, Jacques Massu reconnaît le recours à la torture par la police et l’armée française pendant la guerre d’Algérie. Jacques Massu eut parfois des relations tendues avec Charles de Gaulle, même si les deux hommes se respectaient. De Gaulle :  Alors Massu, toujours aussi con ?

Réponse de ce dernier :  Pour vous servir, mon général ! Vivant retiré, à partir de juillet 1969, dans sa demeure gâtinaise de Conflans-sur-Loing, Jacques Massu consacra de nombreuses années à l’écriture de ses mémoires. Ordre de la Liberation 2nd ribbon. Croix de Guerre des Theatres d’Operations Exterieurs ribbon.