Marguerite Yourcenar : Archives d’une vie d’écrivain PDF

Pierre Michon naît marguerite Yourcenar : Archives d’une vie d’écrivain PDF Châtelus-le-Marcheix dans la maison de ses grands-parents. Il est élevé par sa mère institutrice après que son père a quitté le foyer. Il passe son enfance à Mourioux puis au lycée Notre-Dame de Guéret, où il est pensionnaire. Il étudie ensuite les Lettres à Clermont-Ferrand et veut consacrer à Antonin Artaud un mémoire de maîtrise, projet qu’il abandonnera.


Figure majeure de la littérature francophone du XXe siècle, l’auteure de Mémoires d’Hadrien et de L’Oeuvre au Noir a séduit des générations de lecteurs à travers le monde. Marguerite Yourcenar. Archives d’une vie d’écrivain est une invitation à pénétrer dans les coulisses de la vie et de l’oeuvre de la première femme élue à l’Académie française à travers un demi-siècle d’archives littéraires issues du fonds Bernier/Yourcenar conservé aux Archives départementales du Nord. Manuscrits, lettres, éditions originales, traductions, éditions de luxe et livres d’artistes, oeuvres graphiques de Yourcenar et de grands artistes contemporains (Dali, Ernest Pignon-Ernest, Pierre Albuisson, Anne Slacik…) racontent les mille et une facettes de cette enfant du Nord devenue un classique de la littérature mondiale. Comme l’affirmait dans son éloge funèbre son ami Walter Kaiser, de l’université Harvard, «aussi longtemps que dans l’éphémère de ce monde sublunaire des hommes et des femmes s’enquerront du sens de leur humanité, Marguerite Yourcenar est un des auteurs vers qui ils se tourneront pour quêter une réponse».

François Pachet, et cousine de Colombe Schneck et d’Antoine Schneck. Vies minuscules chez Gallimard qui obtient le prix France Culture 1984. Rimbaud le fils, ensemble de textes courts sur la destinée d’Arthur Rimbaud, analysant le poète qui a déjà fait couler beaucoup d’encre sous un angle nouveau, celui des personnes qui l’ont côtoyé dans son enfance et ceux qui l’ont guidé sur le chemin de la poésie. En 2017, il tient un rôle secondaire dans le film Barbara de Mathieu Amalric où il incarne l’écrivain Jacques Tournier. Ce livre se présente comme une suite de nouvelles ou  vies  de personnages côtoyés par le narrateur durant son enfance, rencontrés ou retrouvés plus tard dans sa vie d’errance. Le récit, pris dans son ensemble, s’apparente au genre autobiographique, non pas comme une confession, mais comme une exploration du destin d’écrivain du narrateur, dont tout l’enjeu du livre est qu’il soit mené à bien. Pierre Michon a consacré quatre-vingt-quinze carnets de notes pour rédiger ce recueil de vies, qui contrairement au roman permettent une plus grande vérité et authenticité.

Les Vies Minuscules regroupent huit vies d’inconnus. Il ne s’agit pas de leur biographie exhaustive, mais de biographèmes qui sont à rapprocher de la vie du narrateur et à travers lui de Michon. Il y a la  vie d’André Dufourneau , enfant de l’assistance publique confié aux grands-parents du narrateur pour les aider et qui part en Afrique dans les colonies. Un des thèmes majeurs du recueil est l’absence du mâle et son insuffisance opposée à l’omniprésence de la figure maternelle. Dans les Vies minuscules, l’homme est faible et défaillant à l’instar de celui du narrateur qui abandonne sa famille comme l’a fait le père de Pierre Michon.