Maud Fontenoy Raconte et Commente les Contes de la Mer PDF

Passionnée de voile très jeune, elle navigue toute sa jeunesse avec ses parents. Elle suit la maud Fontenoy Raconte et Commente les Contes de la Mer PDF de l’école de voile des Glénans.


Après le succès de son carnet de bord, la navigatrice Maud Fontenoy a choisi de publier aux Editions du Chêne un livre destiné aux familles et aux jeunes. Elle a choisi des contes anciens sur le thème de la mer, des contes de toujours qui l’ont fait rêver et lui ont donné envie de naviguer. Avec la passion qu’on lui connait, elle nous les fait découvrir ou redécouvir avec des illustrations modernes et contemporaines offrant un regard neuf sur des thèmes connus de tous. Maud s’appuie sur ces contes pour nous parler de la mer aujourd’hui, de l’importance de la protéger, la mer étant le berceau du vivant. Pour chaque conte, elle propose un encadré documentaire sur la mer, des conseils de respect de l’environnement et un encadré chiffré très marqué pour les esprits.

Elle pratique aussi la natation et l’équitation. Elle accouche en juin 2018 d’un petit garçon nommé Côme. 25 ans la traversée de l’océan Atlantique nord dans le sens ouest-est. Elle est la première femme à avoir réalisé cette traversée précise de l’Atlantique Nord. La plus longue traversée de cet océan a été réalisée par Peggy Bouchet dans le sens est-ouest, qui a parcouru plus de 4 000 km entre le Cap-Vert et la Martinique en 1999-2000. Le 12 janvier 2005, Maud Fontenoy quitte le port de Callao au Pérou pour tenter de rallier Tahiti en suivant l’itinéraire du radeau Kon-Tiki de Thor Heyerdahl qui avait fait cette traversée en 1947. Hiva Oa aux îles Marquises, loin du but initial, mais considère avoir rempli son contrat en avance d’un mois sur ses prévisions.

101 jours, aidé d’une voile rudimentaire. Maud Fontenoy est donc la première femme à réaliser l’exploit de cette traversée sur l’océan Pacifique sud d’est en ouest à la rame et sans assistance. 10 au 11 février et tente de rejoindre La Réunion malgré tout. Le 5 mars, elle rencontre dans l’océan Indien le porte-hélicoptères Jeanne d’Arc qui l’escorte pendant deux jours.

Elle a ainsi fait un tour du monde de La Réunion à La Réunion en traversant les 3 océans dans les quarantièmes rugissants et les cinquantièmes hurlants, à contre courant, ce qu’elle est la seule à avoir fait. L’objectif de ce tour du monde était de montrer aux enfants des écoles que tout rêve peut-être réalisé. Le voilier Tahia, porte-drapeau de la fondation Maud Fontenoy. Nicolas Hulot qui soutenait la navigatrice, coupe les ponts avec Maud Fontenoy. Elle y est nommée déléguée à l’Environnement de la commission exécutive. Elle continue son engagement personnel en rédigeant deux ouvrages sur l’écologie.