Moi, Toutankhamon, reine d’Egypte PDF

Elle règne sur l’Égypte entre 51 et 30 av. Elle est célèbre pour avoir été moi, Toutankhamon, reine d’Egypte PDF compagne de Jules César puis d’Antoine, avec lesquels elle a eu plusieurs enfants. Cléopâtre est un personnage dont la légende s’est emparée de son vivant même.


Du fond de sa prison, une jeune femme dit sa souffrance, ses craintes, mais aussi le souvenir des moments intenses et lumineux de sa brève existence. Au fil de cette déploration, le lecteur vient progressivement à connaître les acteurs et à saisir les enjeux ultimes de ce récit-monologue : il s’agit de la princesse égyptienne Tout, connue par l’histoire officielle sous le nom de Toutankhamon, témoin vivant, et menacé, de l’imposture des prêtres d’Amon et du général ambitieux Horemheb. Vénéré comme un dieu vivant, fils d’Horus, tant qu’il était considéré comme un pharaon, Toutankhamon est condamné dès que se manifeste sa féminité, magnifiée encore par la promesse de maternité. Par leur force incantatoire, les mots de Tout ne disent pas seulement la douleur d’une femme promise trop tôt à la mort, ils donnent aussi à entendre la voix de l’éternelle oppression. Et s’il se trouve ici que la victime mêle à sa plainte des cris d’amour pour son oppresseur, ces derniers n’affaiblissent aucunement la dénonciation que porte le texte à l’endroit de tous les pouvoirs, religieux, politique, masculin, autant de tyrannies que résume, dans sa splendeur tragique, la figure du pharaon.

Sa mort tragique n’a fait qu’ajouter au romanesque qui l’entoure et peut, pour cette raison, nuire à une approche objective de celle qui a été l’une des femmes les plus célèbres de l’Antiquité. Relief du grand temple d’Hathor de Dendérah, représentant la reine Cléopâtre et son fils Césarion. Cléopâtre que pour sa place dans l’histoire romaine. C’est pourquoi il existe relativement peu d’informations sur son séjour à Rome, au lendemain de l’assassinat de César, ou sur la période passée à Alexandrie durant l’absence d’Antoine, entre -40 et -37.

Tous ces éléments expliquent la prudence des historiens actuels à son sujet, mais aussi l’enthousiasme qu’un tel personnage a pu susciter chez les dramaturges, les romanciers et les cinéastes occidentaux. Voir l’article annexe : Généalogie des Lagides. Alexandre le Grand qui s’empare de l’Égypte à la mort du conquérant. Cléopâtre entretient d’ailleurs elle-même le mystère sur ses origines maternelles, laissant planer le doute sur une possible ascendance égyptienne, d’autant qu’elle parle égyptien, contrairement à ses prédécesseurs. Cléopâtre s’est adjoint l’épithète, classique chez les Lagides, de Philopator,  Qui aime son père . Déesse nouvelle qui aime son père et qui aime sa patrie . Son enfance et ses années d’adolescence sont méconnues.