Névralgies Cervico-Brachiales: et douleurs du Cou, de l’Epaule, du Coude, du Canal Carpien PDF

Névralgies Cervico-Brachiales: et douleurs du Cou, de l’Epaule, du Coude, du Canal Carpien PDF discale cervicale et myelopathie par cervicarthrose N. Les hernies postéro-latérales sont à l’ origine d’ une cervico-brachialgie.


Pourquoi avoir réuni dans un même livre des maladies en apparence aussi diverses que les douleurs du Cou, les douleurs de l’Epaule, celles du Coude, les Névralgies Cervico-Brachiales, le syndrome du Canal Carpien, et les douleurs du Pouce et des Doigts, alors que le seul lien entre elles semble être le fait que ces pathologies se situent dans une même partie du corps ?
Le point commun de ces maladies douloureuses est en fait qu’elles sont toutes dues à des contractures musculaires.
Et qu’il est possible de traiter ces contractures.
Ce livre propose un autre point de vue sur ces douleurs et leur traitement.

Les hernies médianes, plus rares du fait de l’ épaisseur du ligament vetébral commun postérieur à ce niveau, provoquent une compression médullaire. La hernie discale molle et la disco-uncarthrose sont à l’origine des NCB communes qui dominent le cadre étiologique. C5-C6 et C6-C7 sont les plus fréquement concernés. En 15 ans, la prise en charge diagnostique et thérapeutique de cette pathologie a été considérablement modifiée. Il s’y associe une douleur projetée inter scapulo-vertébrale ou pectorale homolatérale liée à la mise en tension du ligament vertébral commun postérieur.

Les radiculalgies sont souvent calmées par l’extension cervicale, la position bras en abduction et main derrière la tête ou par la position bras en écharppe. Lorsque la radiculalgie est mal systématisée ou en pointillés, l’abolition ou l’inversion du réflexe ostéo-tendineux dans le même territoire radiculaire donne une bonne orientation quant à la racine comprimée. Le déficit sensitif objectif est discret, à prédominance distale. Les maneuvres de provocation ont un intérêt inégal. Dans la maneuvre de crucifiction contrariée, l’examinateur s’oppose à l’abduction active des 2 bras. La maneuvre de BIKILAS est réalisée par la rétropulsion et la rotation externe du bras, tête tournée du côté sain. Ces 2 tests sont sensibles et spécifiques d’une souffrance radiculaire d’origine discale.