Neurologie, neurochirurgie PDF

Son rôle est de recevoir, enregistrer,interpréter les signaux qui parviennent de la périphérie, et l’organiser la réponse à envoyer. L’encéphale est en entier situé dans neurologie, neurochirurgie PDF boîte crânienne.


Le quotidien hospitalier des infirmières (et des étudiants en IFSI) nécessite des connaissances théoriques et pratiques permettant la prise en charge adaptée des patients. La collection « Carnet Pratique Infirmier » a été créée comme des guides de survie destinés aux infirmières (et étudiants en IFSI) et réalisés dans un format pratique de poche permettant leur utilisation au quotidien. Bien plus qu’un simple anxiolytique, chaque ouvrage a été conçu de façon spécifique afin de répertorier l’ensemble des notions hospitalières indispensables : Fiches pathologies (avec compétences) ; Examens complémentaires ; Thérapeutiques ; Actes et soins techniques ; Points repères : rappels anatomiques et physiologiques, lexique des termes spécifiques, liste des abréviations fréquemment utilisées, scores cliniques. Loin de vouloir remplacer les traités de médecine qui brillent par leur exhaustivité, ces « Carnets pratiques infirmiers » auront pour objet d’aller à l’essentiel afin que chaque infirmière (et étudiant en IFSI) trouve rapidement efficacité, aisance et sérénité ou sein de son service hospitalier.

Le tronc cérébral, qui émerge de la face inférieure du cerveau, et comporte de haut en bas trois parties : les pédoncules cérébraux droit et gauche, la protubérance annulaire, et le bulbe rachidien. Du tronc cérébral émergent tous les nerfs crâniens sauf le nerf optique et le nerf olfactif situés en entier au-dessus de la tente du cervelet. Le cervelet, situé comme le tronc cérébral dans la fosse postérieure et donc séparé du cerveau par la tente du cervelet. Il est formé de deux hémisphères droit et gauche, réunis par le vermis. Ils sont reliés au tronc cérébral à droite comme à gauche par les pédoncules cérébelleux supérieur, moyen, et inférieur.

La moelle épinière prolonge le tronc cérébral et le bulbe rachidien. Elle commence immédiatement en dessous du trou occipital. De la moelle et à chaque espace intervertébral sortent les nerfs spinaux constitués d’une racine antérieure, motrice, et d’une racine postérieure sensitive. A quelque niveau que se soit, le système nerveux central est formé de deux parties différentes caractérisées par leur teinte : la substance grise et la substance blanche. Au niveau du cervelet, la substance grise occupe l’écorce cérébelleuse ou cortex cérébelleux, sous laquelle on trouve de la substance blanche et des noyaux gris centraux.

La cellule et la fibre ne sont que les deux parties d’un même élément essentiel du système nerveux : le neurone. Le neurone n’est pas la seule cellule présente dans le système nerveux. A côté de lui, existe un tissu de soutien et des cellules nourricières : les cellules gliales. Le neurone est une cellule anatomiquement et physiologiquement spécialisée dans la réception, l’intégration et la transmission d’informations. Ce rôle complexe lui vaut d’être une cellule ordinaire dans la constitution de sa membrane, son noyau, ses organites, et une cellule singulière, excitable et sécrétrice, adaptée aux tâches de formation, d’entretien et de fonctionnement de réseaux. En effet, le neurone isolé n’existe pas.

La transmission nerveuse se fait par l’intermédiaire de plusieurs neurones qui sont en rapport les eux avec les autres par leurs dendrites ou par l’articulation d’un axone avec les dendrites d’une ou de plusieurs cellules voisines. La jonction entre les éléments de deux cellules constitue une synapse. L’axone ne se reproduit pas, malgré l’importance de son activité enzymatique et son stock chromosomique. Son activité est entièrement dédiée à ses fonctions de récepteur et de transmetteur. Il se compose d’un corps cellulaire, des dendrites, d’un axone, de synapses et d’un cytosquelette.

Le corps cellulaire du neurone est de forme et de taille variées. Arrondi ou ovalaire, parfois triangulaire ou pyramidal, il peut mesurer de 5 à 120 microns de diamètre. Il comporte un noyau unique, clair, central, bien limité, et le cytoplasme qui contient les éléments communs à toutes les cellules. Ce sont des prolongements courts, ramifiés, nombreux, qui s’allongent comme des antennes à partir du corps cellulaire. Cette arborisation offre ainsi une plus grande surface de contact entre les cellules nerveuses. L’axone, en général unique, est le prolongement le plus long du neurone.

Il se termine par de nombreuses ramifications comparables aux dendrites, les boutons terminaux. Le mode de ramification de l’axone et des dendrites est très divers. La multiplicité de ces terminaisons dendritiques fait qu’un axone peut recevoir jusqu’à 100000 entrées. L’axone est constitué d’une enveloppe, l’axolemne et d’un cytoplasme appelé axoplasme.