Notice sur les eaux minérales de Couzan, Sail-sous-Couzan Loire PDF

Un article de Wikipédia, notice sur les eaux minérales de Couzan, Sail-sous-Couzan Loire PDF’encyclopédie libre. Cet article est une ébauche concernant une commune de la Loire. Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.


Notice sur les eaux minérales de Couzan, Sail-sous-Couzan (Loire), par le Dr É. Goin,…
Date de l’édition originale : 1867
Appartient à l’ensemble documentaire : RhoneAlp1

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Une vue du dôme du palais de justice de Montbrison. De ce passé prestigieux, la cité conserve un patrimoine important, dont la collégiale Notre-Dame-d’Espérance est l’illustration la plus imposante. Montbrison est, avec Roanne, l’une des deux sous-préfectures du département de la Loire. Elle a fusionné avec Moingt en 1973. La ville se situe à la limite de la plaine du Forez, au pied des Monts du Forez. Montbrison est arrosée par les rivières Vizézy et Moingt. Tableau climatologique de Montbrison sur la période 1982-2012, à 394 m d’altitude.

Peutinger, elle abritait un imposant sanctuaire dédié à la déesse Segeta prenant la forme d’un complexe de bains monumental. La ville et le château de Montbrison dans l’armorial de Guillaume Revel, vers 1450. La ville de Montbrison se développe autour du château des comtes du Forez, dont elle devient la capitale à une date inconnue. Elle est ravagée à plusieurs reprises par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans.

François Ier la rattache à la Couronne. Le couvent de la Visitation est fondé en 1643 en pleine période de disette. 1754 : Louis Mandrin, le  capitaine des contrebandiers , passe à Montbrison. En 1783, éclate une crise du clergé et des ordres religieux.

En 1789, le Marquis de Rostaing, président de l’assemblée du département, devient député du tiers état aux États généraux décidés par le roi. En 1792, face à la menace ennemie aux frontières, on proclame la patrie en danger. C’est la conscription en masse, 5 000 hommes de Rhône-et-Loire partent. Le bataillon de Rhône-et-Loire fut le premier à chanter la Marseillaise à Strasbourg.

Les députés de Rhône-et-Loire à la Convention sont élus. En 1838, le premier tramway à chevaux de France est construit entre Montrond-les-Bains et Montbrison, en accotement de la route reliant ces deux villes. Le couvent des Ursulines est fermé en 1851. En 1892, jugement par la cour d’assises de Montbrison de l’anarchiste Ravachol, qui est guillotiné. En 1909, les becs électriques remplacent les becs de gaz. Ateliers de Construction Chavanne-Brun-Tissages s’implantent à Montbrison. En 1920, le monument aux morts de la guerre de 1914-1918 est érigé, à l’époque à côté du portail de l’ancienne caserne de Vaux.

Il est transféré à la démolition de la caserne au jardin d’Allard, où il se trouve encore aujourd’hui. En 1940, le Forez est occupé par les troupes allemandes entre le 19 et le 23 juin 1940, Montbrison étant en zone libre, les Allemands se retirent début juillet. 7 août 1944 aux alentours de Lérigneux par les GMR et Allemands. En 1954, construction d’une station d’alimentation en eau potable.

En 1969, tournage de la série télévisée Jacquou le Croquant. En 1972, la fourme d’Ambert et de Montbrison, bénéficie d’une AOC. L’ancienne commune de Moingt lui est associée depuis 1973. Les habitants de Moingt ont été consultés le 18 octobre 2009 sur le fait de procéder à une fusion complète des deux communes. Après plusieurs consultations des habitants de Moingt, la fusion simple de Montbrison et de Moingt a été prononcée par le préfet par arrêté le 14 mars 2012. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Article détaillé : Liste des maires de Montbrison.

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Mario Meunier, ainsi que des établissements privés, parmi lesquels l’ensemble scolaire catholique Saint Aubrin avec le collège Victor de Laprade, le lycée Saint-Paul Forez, le lycée professionnel JB d’Allard ou encore l’école élémentaire Saint Charles. Le Centre Hospitalier de Montbrison et la Clinique Nouvelle du Forez sont les principales infrastructures médicale de la ville. Antenne de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Loire. Ancienne station thermale gallo-romaine, Aquae Segetae, elle a conservé plusieurs vestiges de bâtiments de cette époque : les anciens thermes romains dans le Clos Sainte-Eugénie, et le théâtre romain. De ses anciens remparts, il reste la tour de la Porte des Sarrasins.