Observations sur le plomb laminé PDF

Du nom des Bituriges dérivent les noms de cette province, de la ville de Bourges, ainsi que de leurs habitants, les Berrichons et les Berruyers. Tite-Live mentionne un roi biturige nommé Ambigatos. Ce texte présente des problèmes de chronologie, Tite-Live plaçant le règne d’Ambigatos sous Tarquin l’Ancien, vers 600 av. Deux thèses s’opposent actuellement sur l’origine des Bituriges : soit ils seraient issus de la basse Moselle observations sur le plomb laminé PDF auraient migré vers le centre de la Gaule entre 650 et 600 av.


Observations sur le plomb laminé . Par M. B**.
Date de l’édition originale : 1731

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Des tombes riches, comme le grand tumulus de Lazenay, manifestent la puissance de l’aristocratie biturige de ce temps. Compte tenu de ces récentes découvertes archéologiques, le texte de Tite-Live selon lequel les Bituriges Cubi auraient encadré les premières migrations celtiques en Italie du Nord prend un nouveau relief. Les Bituriges pourraient ainsi être parmi les plus anciennes civitas constituées, et ce dès le Hallstatt Final. Cartes de la Gaule et des peuplements gaulois, d’après César. Les Bituriges Cubes au centre de la Gaule. Statère à la victoire ailée frappé par les Bituriges Cubes.

Les Bituriges, Cubes comme Vivisques, à l’instar de tous les peuples gaulois, n’ont pas laissé d’écrits susceptibles de retracer leur histoire. Nous sommes donc tributaires des œuvres latines et grecques. Avant Jules César, elles sont muettes sur le peuple des Bituriges et à peine plus loquaces après la conquête romaine de la Gaule. Pour cette période, l’archéologie confirme, notamment à Avaricum, la puissance biturige. Rome par les troupes du sénon Brennos. Il est probable que les Bituriges, leurs voisins du nord, en souffrent. Plusieurs raisons paraissent privilégier cette hypothèse.

D’une part, la volonté de prééminence d’une civitas sur une vaste coalition est un concept pour ainsi dire inscrit dans la génétique culturelle des peuples gaulois. Elle est une pierre angulaire des institutions gauloises. En outre, les ressources économiques des Arvernes se sont accrues. On les retrouve à la période historique comme clients des Éduens. Avaricum par les troupes romaines de Jules César, en -52 avant J.

Carte schématique de la bataille d’Avaricum, en 52 avant J. Les commentaires de Jules César sont la seule source des événements de la guerre des Gaules. Il est le plus ancien auteur latin conservé à mentionner le peuple des Bituriges. Ils sont donc membres de la Confédération des Eduens, et, en tant que tels, alliés des Romains, à qui ils fournissent probablement un soutien logistique. En -52, ils participent à la révolte de Vercingétorix. Une bonne part des combats de l’année -52 se déroulent sur leur sol.

Au terme du siège mené par César, la ville est pillée et la quasi-totalité de sa population est tuée, sans distinction d’âge ou de sexe. Gaules, les Bituriges sont toujours en guerre contre Jules César qui intervient rapidement, dès le mois de janvier, pour les soumettre. Après leur soumission à César, ils sont attaqués par les Carnutes, leurs voisins du Nord, pour une raison que l’on ignore. Gaules, comme celle de Sacrovir en 21 ap.

Le territoire des Bituriges Cubes couvrait les actuels départements du Cher et de l’Indre, ainsi que la partie ouest de l’Allier. Il affecte grossièrement la forme d’un triangle, centré sur le cours du Cher. Ses frontières sont assez bien connues aujourd’hui. La frontière Nord, avec les Carnutes, est matérialisée par les  marais de Vierzon . L’emplacement exact de cette frontière reste discuté, selon que l’on place Noviodunum à Neung-sur-Beuvron ou à Neuvy-sur-Barangeon. Dans ce dernier cas, la frontière pourrait avoir été sur le cours de la Sauldre. Les Bituriges sont séparés des Turons par les marais de Brenne.

Lémovices pour Aigurande et avec les Pictons pour Ingrandes. Bituriges Cubes sous le nom de Cantilia, et l’actuelle ville de Bègues. On constate par ailleurs que la position géographique des Bituriges Cubes les place à la charnière entre le complexe culturel atlantique et le complexe culturel Nord-Alpin. Située approximativement à l’intersection des axes médians longitudinaux et latidudinaux, la localisation centrale de la cité biturge lui confère un statut idéal de carrefour stratégique et d’échanges commerciaux entre ces deux grandes zones d’influence.

Carte des Voies romaines du Grand Sud-Ouest, s’appuyant sur les routes gauloises préexistentes. Le territoire des Bituriges Cubes est traversé par plusieurs routes gauloises majeures. Celles-ci perdureront sous la forme de voies romaines. La Civitas Biturige est irriguée par de nombreux cours d’eau : la Creuse, l’Indre ou le Cher et ses affluents. Ce dernier qui partage le territoire en deux parties de superficies équivalentes constitue une véritable colonne vertébrale. La capitale est située sur l’Yèvre. Les Bituriges utilisent aussi la voie fluviale pour faire du commerce, notamment en direction des Turons.