OGM, sécurité, santé : Ce que la science révèle et qu’on ne nous dit pas PDF

Faut-il en finir avec les oméga-3 ? Le plus  amusant , dans le oGM, sécurité, santé : Ce que la science révèle et qu’on ne nous dit pas PDF présent, c’est qu’il s’agit parfois des mêmes auteurs qui, à partir des mêmes suivis épidémiologiques, publient des études contradictoires et ce, bien sûr, dans les mêmes revues ! Au-delà de cette contradiction, qui n’est peut-être qu’une conséquence cocasse de la course à la publication, le fameux  publie ou péris ! 3 dont on entend parler depuis une trentaine d’années ?


Synthèse des publications scientifiques concernant l’impact des cultures OGM sur l’environnement, la santé et la biodiversité. Depuis leur introduction en 1996, les OGM ont constitué un sujet de débat : pour leurs promoteurs, ils ne sont qu’une étape du long processus d’amélioration des plantes, tandis que pour leurs détracteurs, ils constituent un risque en raison de la nouveauté des techniques d’obtention (transgénèse). Malgré une opposition massive des populations, particulièrement en Europe, les firmes multinationales ont imposé ces cultures dans de nombreux pays. Pourtant, les premières années d’exploitation d’OGM ont révélé leur impact négatif sur la biodiversité : la faune et la flore, mais aussi les communautés du sol sont affectées. Des publications scientifiques relatant leurs effets sur l’environnement ou la santé ont donné lieu à de vives controverses. En raison de la globalisation des échanges, les OGM pourraient produire des effets irréversibles dont aucun pays n’est protégé. Aussi, il est capital d’évaluer l’impact de ces cultures sur la santé et la viabilité d’une agriculture durable. Cette synthèse critique de données peu connues – bien que publiées par des revues scientifiques ou des organismes scientifiques indépendants – offre les éléments d’une réflexion personnelle sur ce sujet qui engage la santé de l’homme et de la terre. Ce devoir d’information est la première condition pour que les citoyens puissent démocratiquement décider de leur avenir.

Et l’industrie de l’oméga-3, plus que par telle ou telle étude particulière ne parvenant pas à trouver de bénéfice à son produit, a surtout été ébranlée par les méta-analyses qui ont fini par sortir. Une méta-analyse est une technique qui permet de faire la synthèse des études publiées sur un sujet précis, ce avec une puissance statistique bien supérieure. Finalement, en septembre 2012, la science est revenue au point de départ de l’histoire, à l’influence de ces acides gras sur la survenue de pathologies cardiovasculaires. Une autre méta-analyse, elle aussi publiée par le JAMA,  a synthétisé les résultats de 20 études regroupant plus de 68 000 individus. 199 commentaires à Faut-il en finir avec les oméga-3 ? Ma supplémentation en oméga 3 et vitamines m’a fait me passer de lunettes de vue et avoir une meilleure résistance à la fatigue entre autre effets positifs .

Mais bon, mon expérience positive n’a aucune valeur universelle. J’ai obtenu les mêmes effets avec du LSD. Tetsuo: Les effets sur la vue, c’est de la sorcellerie. On voit très mal par quel mécanisme cela pourrait fonctionner. Si vous voyez mal c’est que vous n’en avez pas assez pris. Oui, d’autant plus avec l’effet placebo.

Je vous invite à vous documenter sur la notion d’effet placebo. Il se pourrait qu’elle soit bien plus en mesure d’expliquer l’origine de votre regain de vitalité que ces pauvres omega3 que certaines industries sont parvenues à placer au summum dans le classement des molécule  amies  du grand publique. Notez que si l’on pousse le raisonnement, vous n’avez finalement aucune rancune à entretenir à leur encontre. S’il devait s’avérer que c’est l’effet placebo qui vous a rendu ces services, celui-ci ne devrait son existence qu’aux efforts de l’industrie en question. Qu’est ce qu’ils sont sympas dans l’industrie du complément alimentaire! Comme dit passeur, corrélation n’est pas causalité.

Croire dans les effets bénéfiques des placebos sont-ils du à un effet placebo? Dites nous Tetsuo, ne seriez vous pas employé par une certaine industrie qui fabrique des petites pilules qui se veulent bonne pour la santé par hasard? 3 et vitamines que votre état s’est amélioré. Oméga 3 DHA qui a un effet sur la constitution de la rétine chez le foetus et contribue au maintien de la vision avec l’âge. Oui c’est comme l’histoire du paraplégique qui se rend à Lourde et se jette dans la piscine miraculeuse avec son fauteuil roulant et qui s’écrie :  oh miracle 2 pneus neufs ! Je suis plutôt pour l’hypothèse que ces japonais et inuits vieillissent bien car ils mangent peu.

Bref difficile de faire une étude comparative, à moins de trouver des mecs sur l’île de Pacques qui ne mangeraient que de la viande par exemple. C’est vrai que les Japonais vivent isolés, à l’abri de la pollution et du stress, LOL ! Laissons faire le bon sens : des aliments sains et diversifiés! Il faudrait aussi mener des études, puis des méta-analyses, pour déterminer si le bons sens a un effet positif sur la santé humaine. Mais quand on ne mange pas de poisson du tout, jamais ? Il faut prendre un complément d’omégas 3, non ?

6 dans l’huile d’olive est proche de l’ideal actuellement estimé. L’ idéal  dont vous parlez est une invention de diététicien sans la moindre valeur scientifique. Autrement dit, c’est du pipeau intégral. Votre affirmation est la même que toutes les autres qui sont critiquées dans l’article : sans fondement, ni preuve, ni rien. La corne de rhinocéros, ça ne marche pas en poudre. Notre époque est devenue extraordinaire en ce sens: elle adore casser les jouets qu’elle chérissait il y a encore peu de temps, elle adore passer d’un extrême à l’autre.