Petites histoires à croquer PDF

Origine Il n’y a encore pas si longtemps que cela, le loup était un animal très redouté. Il cristallisait la peur et la haine en raison petites histoires à croquer PDF la menace qu’il était supposé représenter pour les animaux, les enfants et les faibles en général.


Pour certains, il était même l’incarnation du diable. Dans nos contrées, il avait habituellement un pelage foncé. Lorsqu’un loup ordinaire rôdait aux alentours d’un village, ses habitants en étaient très vite informés. D’ailleurs, au XIIIe siècle, on disait « regarder comme le loup blanc » pour « regarder comme une chose extraordinaire ». Le Dictionnaire de Trévoux, au XVIIIe siècle, cite l’expression « connu comme le loup », montrant ainsi que, quelle que soit la couleur du canidé, si un seul était présent aux alentours, cela se savait très vite.

Ce n’est qu’au début du XIXe qu’elle est renforcée par le « blanc », même si on a aussi utilisé « connu comme le loup gris ». Exemple « Je vous attendais, me dit-il ensuite. Quand je dis je vous attendais, nous vous attendions, car vous êtes ici connu comme le loup blanc, et nous avons lu votre affaire dans les journaux. Compléments Dans le nord de la France, où la bière coule à flots, l’expression est aussi plaisamment transformée en « connu comme le houblon ». Cette traduction sera définitivement supprimé et ne peut pas être récupéré. Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe.

En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. Oni lin konas kiel blankan lupon. Il est connu comme le loup blanc. Bekannt sein wie ein bunter Hund. On est riz de fête ! Les loups étant pratiquement toujours de couleur grise, l’individu albinos en ressort clairement, et a été considéré dans différents contes et légendes comme un meneur, un solitaire, voire un ami de l’homme. Chaque joueur, y compris le meneur, s’attribue une couleur différente, rouge, roux, bleu, gris, etc et l’annonce à haute voix.

Le joueur suivant repend la phrase en s’adressant également à son voisin de droite. Mais, naturellement, il doit faire attention d’énoncer les couleurs correspondantes aux joueurs en cause. La phrase fait ainsi le tour du cercle jusqu’à ce qu’elle arrive au meneur qui commence un second tour en ajoutant des détails supplémentaires. Chaque fois qu’un joueur se trompe dans la répétition de la phrase ou dans l’énoncé des couleurs, il perd un poil et devient « vieux loup à deux poils », « à un poil », puis « vieux loup pelé », enfin il est hors de jeu. Naturellement les autres joueurs doivent tenir compte des ces pénalisations dans leur énoncé. Moi ça fait longtemps que j’ai vu le loup, il était bien blanc mais pas albinos, et il savait raconter des histoiresde contes et légendes en ami de la femme !