Pierre-Marie Gerlier, le cardinal militant PDF

Père-Lachaise – Division 97 – Krasucki 01. Tombe pierre-Marie Gerlier, le cardinal militant PDF la famille Krasucki au cimetière du Père-Lachaise.


Le 19 novembre 1940, le cardinal Gerlier recevait le maréchal Pétain en la primatiale Saint-Jean de Lyon. Il lança publiquement : « Pétain, c’est la France et la France aujourd’hui, c’est Pétain » ! L’historiographie a abondamment commenté cette phrase qui a inscrit son auteur parmi les soutiens au régime de Vichy et à son chef. Comprendre pourquoi ces mots furent prononcés en retraçant l’itinéraire de Pierre-Marie Gerlier, tel est l’objectif de la première partie de cette biographie qui retrace sa vie au coeur des grands mouvements qui animèrent le catholicisme de la première moitié du xxe siècle. Catholique social dans le sillage de Rerum Novarum, président de l’Association catholique de la Jeunesse française, combattant de la Grande Guerre, prêtre à Paris à la naissance de la Jeunesse ouvrière chrétienne, évêque de Tarbes et Lourdes aux temps des grandes manifestations publiques du catholicisme sous Pie xI, et enfin archevêque de Lyon, seul cardinal en zone libre pendant la guerre, il fut l’auteur d’une des rares protestations publiques contre la déportation des juifs. Aprèsguerre, en première ligne dans l’affaire Finaly, dans celle des prêtres-ouvriers et en soutien aux théologiens d’avant-garde comme aux pionniers de l’oecuménisme, il compta parmi ceux qui dénoncèrent la torture pendant la guerre d’Algérie. Par-delà la césure de la Seconde Guerre mondiale, cette longue vie fut celle d’un militant, orateur infatigable au service de l’Église catholique et de ses forces vives,

Militant syndical et politique, membre du Parti communiste polonais dans la Pologne du maréchal Pilsudski, où l’anticommunisme le dispute à l’antisémitisme, Isaac s’expatrie, en 1926. Pendant son enfance, Henri Krasucki est  l’un des plus célèbres pionniers rouges  de l’une des sections les plus représentatives des Jeunesses communistes, celle de Belleville. En septembre 1939, le PCF est interdit par le gouvernement à la suite de la signature du pacte germano-soviétique, traité de non-agression qui scelle une alliance entre l’Allemagne nazie et l’Union soviétique de Staline. En effet, à partir du 22 juin 1941, Hitler avait entamé un grand revirement et entrepris l’invasion de l’URSS, rompant unilatéralement le pacte avec Staline. 47, en date du 9 février 1943 à Birkenau et gazé dès son arrivée le 13 février. Bertrand: 22 ans, 1,70m, mince, nez long, visage type sémite, cheveux châtain clair rejetés en arrière, retombant sur le côté.

Pardessus bleu marine à martingale, pantalon noir, souliers jaunes, chaussettes grises. Les jeunes manifestent dans le camp. Roger Trugnan raconte :  Nous chantions La Marseillaise et les gendarmes tapaient sur celles et ceux qui chantaient. 1 002 juifs, dont 160 enfants de moins de 18 ans, transportés dans des wagons à bestiaux.