Pionnières de la Suisse moderne PDF

Emily Brontë alias Ellis Bell, auteur des Hauts de Hurlevent. Une femme de lettres est une femme pionnières de la Suisse moderne PDF écrit.


Ceci est un livre sur des femmes d’action. Des femmes qui ont pris la liberté de suivre leur propre chemin, malgré les résistances et les contrariétés. Chacune d’entre elles a laissé des traces de son engagement dans la société suisse.

Les femmes d’aujourd’hui doivent beaucoup à ces pionnières – et pas seulement l’égalité des droits entre les sexes, considérée maintenant comme une évidence. Les protagonistes de ce livre sont aussi une inspiration pour un féminisme libéral au XXIe siècle.

La Suisse moderne a besoin d’un féminisme résolument fondé sur l’esprit de liberté, dont le seul objectif est de rompre avec les vieilles méthodes de discrimination. Rien de plus et rien de moins.

Dans son ouvrage Une chambre à soi, Virginia Woolf analyse l’influence de la condition féminine sur le travail artistique des femmes de lettres. L’activité littéraire des femmes fut souvent bridée par les conceptions sexistes et la structure sociale des sociétés occidentales des époques moderne et contemporaine. Leurs travaux sont souvent critiqués, minimisés, par leurs contemporains masculins et féminins. L’échange de correspondance est également une activité littéraire qu’elles exercent, certaines devenant des témoignages célèbres d’une époque, et évoluent vers un véritable genre littéraire caractérisant les romans épistolaires. 1725, puis publiées officiellement par sa petite-fille en 1734-1737 et en 1754, et rencontrent une grande popularité. Proche des Girondins, elle fut guillotinée.

Les écrits de ces femmes apportent souvent à la littérature une vision féminine particulière, allant de simples badinages, à des critiques piquantes de personnalités ou des structures sociales de leur époque. Avec ces écrits émergent également les premières conceptualisations de l’ère contemporaine qui donneront naissance au féminisme. Samuel Johnson compare ainsi les femmes prédicateurs à  un chien en train de danser : vous êtes étonné de le voir réaliser un tour, mais sa danse demeure boiteuse et mal exécutée. D’autres sont mieux accueillies et font l’objet d’une véritable reconnaissance sociale et littéraire. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Il finit par identifier un courant littéraire et intellectuel féminin, le bas-bleuisme. Sophie Gay, George Sand, et Delphine de Girardin, par exemple.

Il ne s’agit pas de condamner la femme de lettres pour incapacité littéraire puisqu’elle a fait ses preuves. A certains égards le bas-bleuisme est un terrible phénomène social. C’est joli, et ça dit tout. Jean Chapelain en 1639, le premier occupant du fauteuil 7 de l’Académie française. Un journal discourait naguère sur  authoresse  et, le proscrivant avec raison, le voulait exprimer par  auteur .

Jules Renard, un des détracteurs de la féminisation du mot. Ce passage est souvent cité réduit à ses deux premières phrases ce qui en accentue une misogynie qui est surtout ironique. Service de la langue française dans les documents des autorités administratives, les ouvrages d’enseignement, les offres et demandes d’emploi. En Suisse, on trouve de la même manière qu’en France un usage ancien du mot écrivaine. 2001, Intellectuelles, mis en ligne le 19 juin 2006. Remy de Gourmont, Esthétique de la langue française : la déformation, la métaphore, le cliché, le vers libre, le vers populaire, Mercure de France, 1899, 323 p. Féminisation des noms de métiers, fonctions, grades et titres, sur academie-francaise.