Place publique Nantes n35 PDF

L’agence d’architecture et d’urbanisme HUCA s’organise autour de deux associés, Cécile Carrus et Xavier Hubert, architectes DPLG. 2009 – Maison à Kerfoch au Faouët, Privé. MASTER 1 ou 2, minimum 3 jours par place publique Nantes n35 PDF. Il révèle son installation sur la courbe de niveau par un positionnement dynamique des volumes plots, en déhanché et sa stabilité par le positionnement rigoureux de la barre en perpendiculaire de la rue des Marais.


Cet effet cinétique des ouvertures associé au mouvement donné par les facettes des plots fabrique un léger bruit, fait émerger une animation dans le paysage du vallon. La ZAC du Moulin de Boisseau est un Territoire d’opportunité qui vient étendre les quartiers résidentiels au Sud de Carquefou. A l’instar des grands projets métropolitains, la ZAC se développe aux pieds de corridors et de pôles d’influence forts qui installent les dessertes et l’ensemble des aménités urbaines à proximité immédiate de l’habitat. L’Ilot K synthétise à cet endroit, les enjeux et problématiques de la ZAC, avec une confrontation directe à l’autoroute A811 sur sa façade Est et une relation étroite avec le complexe Indoor au Nord et les terrains de sport au Sud – HABITER tout à la fois au pied d’une infrastructure épaisse et à quelques mètres d’équipements de grande échelle. Afin d’investir et de transcender ces enjeux, notre projet se développe dans un schéma fort, résilient, qui à l’instar des modèles rémanents des cité jardins, fabrique un écrin, un terreau riche et propice au développement d’une unité résidentielle de grande qualité. Nous avons travaillé à étendre l’appropriable à réinterroger le est-ce possible ? On trouve ainsi, des escaliers métalliques fins en façade qui tissent des liens en pointillé entre les niveaux.

Mobilier, bacs à fleurs, arceaux vélos, petits arbres et plantations vivaces viennent qualifier individuellement chacun de ces seuils. Ville de Nantes et un immeuble collectif de quatre niveaux construit dans les années 80. Il se développe sur 4 niveaux, un niveau de RDC qui accueille un local deux roues et un local répurgation. Et trois niveaux qui distribuent deux logements de type 2 par palier. Notre projet prend véritablement appui sur cette complémentarité, que nous transcendons dans un levier conceptuel fort pour créer un ensemble résidentiel cohérent et unitaire, dans un travail d’équilibre et de covalorisation des entités bâtis. Il s’inscrit dans le mouvement urbain, structurant du boulevard de l’Océan, il répond dans sa morphologie au futur bâtiment de l’ilot 4.

A sur un socle continu qui contient les accès, les locaux communs et le stationnement. Il se développe sur 3 niveaux, un niveau RDC formant socle, parent du bâtiment A, et deux niveaux habités présentant une faille dans le prolongement de celle du bâtiment A. Le bâtiment C bénéficie d’une orientation Nord-Sud. Le bâtiment présente deux accès à une circulation extérieure de desserte depuis une venelle parallèle à la place. Une faille au deuxième niveau fabrique une interruption dans le volume laissant place à deux terrasses privatives.

Les porosités et transparences engendrées par les dispositifs bâtis mettent en relation évidente le dedans et le dehors, le privé et le public, mais aussi les collaborations avec les programmes voisins. Les architectures de l’îlot s’appuient sur un projet paysager de qualité, condition incontournable pour une inscription urbaine qualitative et pérenne. Une venelle centrale de desserte est aménagée dans un traitement fin de la déclivité naturelle du terrain. Elle s’élargit au Nord dans une forme de plateau d’accueil dont le traitement permet la cohabitation des piétons et des véhicules. 35m de large par 50m de long. OUEST de la voie nouvelle aux pavillons existants. La zac du Verger travaille à créer une continuité entre le centre ville et les quartiers sud de Carquefou.

Son positionnement stratégique d’entrée de ville lui confère un positionnement majeur dans la séquence métropolitaine. Inscrit entre le chemin de la Savaudière et le boulevard des Européens, le site articule tout à la fois la vallée du Charbonneau et l’infrastructure majeure de l’autoroute A11. 2 se compose de deux unités construites complémentaires. Un bâtiment collectif qui s’installe en premier plan, bordé par le parvis principal d’accès au Sud et la voie principale de desserte à l »ouest, et sept maisons en bande dans un second plan d’avantage d’avantages protégé, bordé par une végétation ancienne, en situation de chambrée végétale. Le projet s ‘exprime à travers deux matières de façade en bi-valence : un béton peint et un bardage zinc. Le béton travaille en stabilité, à fabriquer une fondation, un ancrage. Le bardage zinc est une matière appareillé, qui évoque le dessin des treilles de jardin.

Nous l’avons choisi dans une teinte légèrement dessaturé vert lichen pour se fondre dans la teinte des houppiers des arbres. Le projet de la ZAC se fonde sur d’anciennes trames agricoles et horticoles, on retrouve une palette de strates arborescentes, arbustives, herbacées. Notre projet paysager accompagne cette structure. Le site porte ainsi la responsabilité de créer des liaisons, des accroches au tissu urbain qui le jouxte, des amorces au quartier émergeant, un seuil construit aux nouvelles extensions de la ville. Il présente une façade urbaine, construite, continue, structurante sur la rue Henri Peluau.