Poker Code PDF

Une main, au poker, est une combinaison de cartes qui est définie par les règles du jeu de poker. Dans le poker classique, sans joker ni carte ajoutée, une main est une combinaison de cinq cartes qu’un joueur constitue et qu’il va comparer avec celles des autres joueurs. La couleur d’une carte désigne non pas rouge ou noir, mais pique, trèfle, poker Code PDF ou cœur.


Poker Code révèle le secret de la gestuelle des joueurs, ces postures et ces tics qui trahissent leur pensée. Avec Poker Code, vous saurez s’ils dissimulent, s’ils manipulent, et comment ils se trahissent… Ce qu’on appelle aussi les « tells ». Avec Poker Code, vous répondrez enfin à cette question qui taraude tous les pokermen de la planète : Qu’a-t-il ?

Le rang d’une carte désigne son niveau hiérarchique par rapport aux autres. Seul le rang compte, et au poker l’ordre des cartes par force croissante est : Deux, Trois, Quatre, Cinq, Six, Sept, Huit, Neuf, Dix, Valet, Dame, Roi, As. Mais attention bien que l’As soit la carte la plus élevée un double As ne bat pas un triple 2 et ainsi de suite. Voici la liste par ordre de force décroissante des combinaisons de 5 cartes au poker, laquelle découle directement des probabilités au poker sur les poker à 52 cartes. C’est une suite colorée à l’As, elle est formée de cinq cartes As, Roi, Dame, Valet, Dix et dont la couleur est identique et contient l’As. Pour la décrire, on donne sa couleur et le rang de la plus haute carte.

Exemple : une quinte flush au huit à carreau. Il ne peut pas y avoir une double connexion sur l’As : la main  Dame, Roi, As, Deux, Trois  n’est pas une quinte flush valable. Une quinte flush contenant un As doit se terminer par l’As ou débuter par l’As. La main pleine, plus couramment appelée full ou full house de l’anglais, est formée d’un brelan et d’une paire. Il ne peut pas y avoir une double connexion sur l’As, la main  Roi, As, Deux, Trois, Quatre  n’est pas une suite valable. Autrement dit, une suite contenant un As doit forcément se terminer par l’As ou débuter par l’As. 5 cartes ne formant aucune des combinaisons pré-citées.

Lorsque deux mains ayant le même niveau s’affrontent avec chacune soit une paire, soit un brelan, soit un carré, c’est celle dont le rang est le plus élevé qui l’emporte. Lorsque deux mains ayant même niveau s’affrontent avec chacune soit une carte haute, soit une suite, soit une couleur, soit une quinte flush c’est celle dont le rang de la plus haute carte est le plus élevé qui l’emporte. En cas d’égalité, les joueurs sont départagés grâce à la valeur de la seconde carte se trouvant dans leur main. 3 cartes est le plus élevé qui l’emporte. Lorsque deux mains ayant même niveau s’affrontent avec une double paire, c’est celle dont le rang de la paire de carte la plus haute est le plus élevé qui l’emporte. Lorsque deux mains s’affrontent en ayant le même niveau mais aussi ayant le même rang de carte ou le même rang de groupe de carte, alors on compare le rang de la deuxième meilleure carte ou le rang du deuxième groupement de carte.

Et ainsi de suite jusqu’à avoir comparé les 5 cartes de la main. En effet, ce sont deux couleurs qui s’affrontent, on compare d’abord les 2 rois, puis les 2 dix, puis les 2 huit et, enfin, on compare le quatre qui est plus fort que le trois. Cette fois, ce sont deux double paires qui s’affrontent. On compare d’abord la plus haute paire : 2 rois contre 2 rois, puis 2 huit contre 2 huit, et enfin on compare la dernière carte, la Dame contre le Dix. La dame qui fait la différence est alors appelée le kicker. On compare d’abord le plus grand regroupement de 3 cartes, puis le regroupement de 2 cartes.