Portraits de Saint-Denis PDF

Cet article est une ébauche concernant le baroque, portraits de Saint-Denis PDF peinture et l’Italie. Caravaggio – Martirio di San Matteo.


De Saint-Denis, on connaît la basilique abritant la nécropole des rois de France, le Stade de France, le musée d’Art et d’Histoire, la Maison d’éducation de la Légion d’honneur et d’autres trésors du patrimoine… Mais, au-delà des pierres et des clichés sur la banlieue, comment prendre le pouls de cette ville, vibrer avec elle, l’aimer entre rires, exils, larmes et passions ? Ce livre invite à découvrir une promenade dans Saint-Denis au fil des portraits de quarante de ses habitants. Ils sont archéologue, gardien d’immeuble, avocat, boulanger, étudiant, ajusteur, sans papiers, enseignant, cuisinier, artiste, bistrotier, libraire, etc. Dionysiens de longue date ou arrivés plus récemment de différents endroits de la planète, ils dévoilent leur ville en se racontant.

Contarelli de l’église Saint-Louis-des-Français de Rome où il est conservé depuis. Article détaillé : Période romaine de Caravage. Il orne la partie latérale de la chapelle. Le personnage principal n’est pas l’apôtre martyrisé, Matthieu, mais son bourreau, jeune homme à moitié nu. Matthieu est à terre, barbu, vêtu en prêtre, avec sa chasuble. La victime s’écroule, son bourreau l’immobilisant en lui tenant le poignet pour lui donner le coup mortel.

L’apôtre, tente de parer le geste, lève le bras et reçoit la palme du martyre tendue vers sa paume par un ange soutenu par un nuage. Michel Hilaire, Caravage, le sacré et la vie, Herscher, 1995, p. La Croix du 25 mai 2010. Le Caravage et les caravagesques, Le Figaro, coll. Les Grands Maîtres de l’Art , 2008, 335 p.

The Age of Caravaggio, New York, Milan, The Metropolitan Museum of Art et Electa Editrice, 1985, 367 p. Caravage : Anges et Bourreaux de Alain Jaubert, coll. Matthew, Milan, 24 ORE Cultura, 2012, 95 p. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 14 juillet 2018 à 21:19. La Joconde, célèbre portrait en buste de Mona Lisa par Léonard de Vinci. Le portrait est un genre graphique dont le but est de représenter, de façon ressemblante, une personne. Le terme portrait s’est appliqué à la sculpture en France à l’époque classique. On applique plus rarement le terme à la représentation d’un animal, bien que les animaux apparaissent souvent dans des portraits, au titre d’annexes caractéristiques de la personne représentée, comme dans le portrait équestre. Sans autre précision, un portrait est l’image d’une personne.

Lorsque plusieurs apparaissent, on précise  portrait de groupe . Par métaphore, l’évocation d’une personne hors des arts plastiques peut se désigner comme un portrait. L’art du portrait a évolué depuis les réalisations de la Perse et de l’Égypte dans les techniques employées, dans le style préféré et dans l’usage qu’on en fait. Auparavant, on trouve principalement des effigies de profil, comme celles gravées sur les monnaies. Les frères de Limbourg et Jan van Eyck représentent ainsi des hommes d’affaires hollandais. Académie royale de peinture et de sculpture fait de la peinture de portrait une spécialité inférieure à celle de la peinture d’histoire, qui représente les grands sujets religieux et politiques. Les plus anciens vestiges de portrait en peinture datent de l’Antiquité romaine.

Les techniques employées sont la détrempe au Moyen Âge et au début de la Renaissance, qui fait place à la peinture à l’huile. La gouache et l’aquarelle sont aussi employées. Différents supports sont utilisés, comme le bois, la toile ou même l’ivoire pour les portraits en miniature. Dürer et Rembrandt pratiquent la gravure appliquée au portrait. On rencontre toutes les techniques de gravure. La plupart des portraits conservés depuis l’Antiquité sont des sculptures.