Poulbot affichiste : Francisque Poulbot 1879-1946 PDF

Affiche dessinée par Francisque Poulbot, 1916. Né dans une famille d’enseignants — ses parents sont instituteurs —, Francisque Poulbot affichiste : Francisque Poulbot 1879-1946 PDF est l’aîné de six enfants.


De cet artiste, consacré comme le père du gavroche montmartrois, la postérité a surtout retenu le combat contre la misère et l’injustice sociale. Or l’acuité de son regard sur le monde, la justesse de son trait et sa maîtrise du coloris participent d’un style graphique authentique, reconnaissable entre tous. De ses affiches de propagande patriotique et de bienfaisance à ses affiches de publicité commerciale, pour la presse ou des spectacles, ce livre reflète un univers empreint de tendresse, d’humour et de poésie, qui se signale par sa simplicité et sa singularité.

C’est un Poulbot éclectique que l’on perçoit ici : les grandes affiches panoramiques créées pour l’annonce des romans-feuilletons paraissant dans la presse quotidienne (La Loupiote, Les Bat. D’Af.) contrastent nettement avec ses affiches d’intérieur (campagne sur la pénurie de tabac, Les Jeudis enfantins). Les «affiches de guerre» insistent sur la fibre patriotique, pendant que les affiches publicitaires consacrent la popularité du personnage qui va bientôt porter son nom.

Juste après la guerre, Poulbot acquiert une certaine notoriété qui ne cessera de grandir, via également ses très nombreux dessins de presse qui révèlent d’autres traits de l’artiste : sens critique aigu, audace et espièglerie des dialogues. Créateur d’un genre – la scène enfantine -, il a influencé des générations de dessinateurs.

Il existe paradoxalement peu d’ouvrages consacrés à cet artiste, si célèbre de son vivant. Sans équivalent, cet ouvrage présente l’ensemble de son oeuvre dans le domaine de l’affiche : organisé en sections thématiques, il permet d’embrasser les différents genres abordés par Poulbot, des campagnes de santé publique au spectacle vivant, et retrace d’une autre façon tout un pan d’histoire de la société française des années 1910-1940.

Doué pour le dessin, il n’ose cependant pas se présenter à l’École des beaux-arts. 1900, ses dessins commencent à être publiés dans la presse. 16 septembre 1946 et est inhumé au cimetière de Montmartre. Le couple n’a pas eu d’enfant. Paul, et qui perdit sa mère alors qu’elle n’avait pas trois ans, fut probablement élevée par lui. Elle est souvent présentée comme sa fille adoptive. Boutique parisienne vendant des  poulbots  de Michel Thomas.

Le néologisme  poulbot  a été créé en référence à ses nombreuses illustrations représentant des titis parisiens : les gamins des rues. Au 43bis de la rue Damrémont, on peut voir un remarquable ensemble de faïences murales décorées par Poulbot sur le thème de la vie des poulbots dans le Montmartre de 1910. Cet ensemble décorait l’accès d’un ancien bain-douches. La Bibliothèque Forney et l’Association des amis de Francisque Poulbot ont organisé du 15 septembre 2007 au 5 janvier 2008 une exposition  Francisque Poulbot affichiste . Les P’tis Poulbots sur le site Annuaire Gralon. Rue Poulbot sur le site de la voirie de la ville de Paris.

Pierre Richard « Le Montmartre de Poulbot » Editions Edisud, Aix en Pce, 1982. Les petits Poulbots : Poulbot 1875-1946, Musée départemental de l’éducation de Saint-Ouen-l’Aumône, 1991. Philippe Autrive, site la Ferté Alais. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 6 février 2019 à 21:53.

Affiche dessinée par Francisque Poulbot, 1916. Né dans une famille d’enseignants — ses parents sont instituteurs —, Francisque Poulbot est l’aîné de six enfants. Doué pour le dessin, il n’ose cependant pas se présenter à l’École des beaux-arts. 1900, ses dessins commencent à être publiés dans la presse. 16 septembre 1946 et est inhumé au cimetière de Montmartre. Le couple n’a pas eu d’enfant. Paul, et qui perdit sa mère alors qu’elle n’avait pas trois ans, fut probablement élevée par lui.

Elle est souvent présentée comme sa fille adoptive. Boutique parisienne vendant des  poulbots  de Michel Thomas. Le néologisme  poulbot  a été créé en référence à ses nombreuses illustrations représentant des titis parisiens : les gamins des rues. Au 43bis de la rue Damrémont, on peut voir un remarquable ensemble de faïences murales décorées par Poulbot sur le thème de la vie des poulbots dans le Montmartre de 1910. Cet ensemble décorait l’accès d’un ancien bain-douches. La Bibliothèque Forney et l’Association des amis de Francisque Poulbot ont organisé du 15 septembre 2007 au 5 janvier 2008 une exposition  Francisque Poulbot affichiste . Les P’tis Poulbots sur le site Annuaire Gralon.

Rue Poulbot sur le site de la voirie de la ville de Paris. Pierre Richard « Le Montmartre de Poulbot » Editions Edisud, Aix en Pce, 1982. Les petits Poulbots : Poulbot 1875-1946, Musée départemental de l’éducation de Saint-Ouen-l’Aumône, 1991. Philippe Autrive, site la Ferté Alais. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 6 février 2019 à 21:53. Affiche dessinée par Francisque Poulbot, 1916.