Pourquoi les femmes des riches sont belles: Programmation génétique et compétition sexuelle PDF

La joie de l’amour qui est vécue dans les familles est aussi la joie de l’Église. Comme l’ont indiqué les Pères synodaux, malgré les nombreux signes de crise pourquoi les femmes des riches sont belles: Programmation génétique et compétition sexuelle PDF mariage, « le désir de famille reste vif, spécialement chez les jeunes, et motive l’Église ». Comme réponse à cette aspiration, « l’annonce chrétienne qui concerne la famille est vraiment une bonne nouvelle ».


Pourquoi et qui aimons-nous ? Pourquoi avoir en parallèle un mari et un amant ? La beauté dicte-t-elle sa loi ? Veut-on réellement des enfants à tout prix ? Pourquoi tant d’injustices et tant de guerres ?

Loin des caricatures qui emplissent certains magazines, la Psychologie Évolutionniste apporte des réponses scientifiques solides à de nombreuses questions qui nous préoccupent. Depuis la première édition de cet ouvrage, les découvertes scientifiques se sont accumulées et ont confirmé et précisé l’importance de l’influence génétique sur notre comportement. Désormais, l’approche évolutionniste est devenue le cadre général de la psychologie. Le cerveau humain ne se décrit plus sans y faire référence.

Facile à lire et très pédagogique, cet ouvrage scientifique explique de manière claire et ludique les concepts principaux de l’EVOPSY (de l’influence génétique à la compétition sexuelle) et offre à chacun les bases nécessaires pour comprendre les découvertes actuelles (notamment en génétique du comportement) et leurs impacts sur la société (clonage, eugénisme, etc.). Un outil indispensable pour à la fois comprendre le monde, et découvrir comment les scientifiques le comprennent aujourd’hui !

Pourquoi les femmes des riches sont belles s’adresse évidemment à toute personne concernée par les relations hommes-femmes mais également aux professeurs et étudiant en biologie, pour qui il sera une introduction efficace aux ouvrages plus spécialisés.

Le parcours synodal a permis d’exposer la situation des familles dans le monde actuel, d’élargir notre regard et de raviver notre conscience de l’importance du mariage ainsi que de la famille. En même temps, la complexité des thèmes abordés nous a montré la nécessité de continuer à approfondir librement certaines questions doctrinales, morales, spirituelles et pastorales. En rappelant que « le temps est supérieur à l’espace », je voudrais réaffirmer que tous les débats doctrinaux, moraux ou pastoraux ne doivent pas être tranchés par des interventions magistérielles. Bien entendu, dans l’Église une unité de doctrine et de praxis est nécessaire, mais cela n’empêche pas que subsistent différentes interprétations de certains aspects de la doctrine ou certaines conclusions qui en dérivent.

De toute manière, je dois dire que le parcours synodal a été d’une grande beauté et a offert beaucoup de lumière. Je remercie pour tous les apports qui m’ont aidé à contempler les problèmes des familles du monde dans toute leur ampleur. L’ensemble des interventions des Pères, que j’ai écouté avec une constante attention, m’a paru un magnifique polyèdre, constitué de nombreuses préoccupations légitimes ainsi que de questions honnêtes et sincères. Cette Exhortation acquiert un sens spécial dans le contexte de cette Année Jubilaire de la Miséricorde. En premier lieu, parce que je la considère comme une proposition aux familles chrétiennes, qui les stimule à valoriser les dons du mariage et de la famille, et à garder un amour fort et nourri de valeurs, telles que la générosité, l’engagement, la fidélité ou la patience. Dans le développement du texte, je commencerai par une ouverture inspirée par les Saintes Écritures, qui donne un ton approprié.

De là, je prendrai en considération la situation actuelle des familles en vue de garder les pieds sur terre. Ensuite, je rappellerai certains éléments fondamentaux de l’enseignement de l’Église sur le mariage et la famille, pour élaborer ainsi les deux chapitres centraux, consacrés à l’amour. Vu la richesse apportée au parcours synodal par les deux années de réflexion, cette Exhortation aborde, de différentes manières, des thèmes nombreux et variés. C’est pourquoi, je ne recommande pas une lecture générale hâtive.