Probabilités, cours et exercices corrigés – Agrégation interne, Classes préparatoires, Licence, Capes : Tome 1 PDF

En raison de l’accès limité au réseau Internet, le projet avance lentement. Internet, et le rythme de croissance probabilités, cours et exercices corrigés – Agrégation interne, Classes préparatoires, Licence, Capes : Tome 1 PDF publications s’accélère.


Cet ouvrage présente le calcul des probabilités en respectant le programme officiel du concours interne de l’Agrégation de mathématiques, qui ne requiert notamment pas de connaissances en théorie de la mesure. Cette partie du programme coïncide pour l’essentiel avec celle qui lui correspond dans les classes préparatoires scientifiques. L’auteur a cherché à rendre le cours «auto-contenu», en rappelant dans plusieurs annexes les résultats d’analyse auxquels il fait appel. De nombreux exercices, corrigés en détail, permettent aux lecteurs d’assimiler le cours, mais aussi d’utiliser le modèle probabiliste pour étudier des situations concrètes, ou encore de faire des liens entre la théorie des probabilités et d’autres branches des mathématiques. Si Thierry Meyre adresse, en premier lieu, le présent ouvrage aux agrégatifs, il l’entend également utile à d’autres publics : élèves et enseignants des classes préparatoires scientifiques, candidats au Capes de mathématiques, étudiants de Licence de mathématiques. En particulier, les exercices corrigés ont été choisis de sorte que la grande majorité d’entre eux soit accessible à tous les publics précités. L’approche adoptée dans le cours est à la fois mathématiquement rigoureuse et heuristique, en ce sens que l’auteur insiste sur les idées intuitives qui ont présidé à la construction du modèle probabiliste, et notamment à son axiomatique.

Parallèlement, en 1978, le Conseil des Arts du Canada créé Canadiana, un organisme sans but lucratif visant la préservation du patrimoine canadien et à sa mise en ligne. En 1993, John Mark Ockerbloom crée Online Books Page. Contrairement au projet Gutenberg, ce projet cherche à répertorier et réunir différents textes numériques anglophones déjà publiés, au sein d’un point d’accès unique. En 1995, Jeff Bezos crée Amazon. La presse, dans son sens large, commence alors à se mettre en ligne. De son côté, Brewster Khale fonde Internet Archive. En 1997, la Bibliothèque nationale de France crée Gallica.

En 2000, le logiciel de lecture Mobipocket est créé. Le Gemstar ebook devient alors la première tablette de lecture numérique officielle. En 2001, Adobe Flash Player lance son premier logiciel gratuit qui permet la lecture de fichiers numériques. L’année 2001 marque enfin la création du premier smartphone. En 2004, la compagnie Sony produit sa propre tablette. En 2007, Amazon commercialise Amazon Kindle, ou Kindle, qui permet à l’entreprise de se spécialiser dans la lecture numérique, alors qu’elle se concentrait jusque là sur l’édition numérique. 2008, la qualité de lecture sur l’écran des liseuses s’améliore considérablement.

De nombreux éditeurs commencent dès lors à distribuer, sous format électronique, des livres tombés dans le domaine public. Au même moment, pour une question de coûts et de rentabilité, certains éditeurs commencent à publier leurs auteurs de cette manière. C’est la  transposition à l’identique d’un livre papier en version numérique . Le livre numérique homothétique respecte les limitations physiques du livre malgré l’absence de ces limitations dans un environnement numérique. Il s’agit de la forme la plus répandue et de la première à être apparue.