Proust et l’obscur PDF

Le projet de loi sur la conservation et la communication des archives a été adopté définitivement par l’Assemblée nationale le 1er proust et l’obscur PDF 2008. A quand une nouvelle loi sur les archives ? Des archives au service de l’identité nationale ?


« » Les vrais livres doivent être les enfants non du grand jour et de la causerie mais de l’obscurité et du silence « , écrit Marcel Proust dans Le Temps retrouvé.
Cette obscurité qui enveloppe l’oeuvre romanesque (où gisent le mensonge, le sadisme, l’obsession de l’enfance et ses révoltes mais aussi la passion de l’art), j’en explore ici à partir de La Recherche, mais aussi des premiers textes, fondateurs, moins connus, tels que Les Plaisirs et les Jours ou Jean Santeuil, la violence et l’ambivalence.
Dès ses vingt-cinq ans Proust se prépare à la solitude, devient le peintre de la jalousie et l’analyste du sadisme. Pourquoi tant d’obscure révolte contre la mère, sublimée par la suite dans La Recherche ? Pourquoi tant de voyeurisme ? C’est un point de vue personnel et particulier que j’adopte ici où, derrière les faux-semblants, loin des salons et des anecdotes, j’essaie de plonger au coeur ténébreux de son inspiration.»

Prix Marcel Proust, Diane de Margerie a publié aux éditions Albin Michel Le Jardin secret de Marcel Proust, Bestiaire insolite du Japon, Aurore et George (Prix Médicis 2004) et La Passion Brando.

AUSPAN paru sous la forme d’une tribune libre dans L’Humanité. Vincent Duclert, Le Monde, ici pour les abonnés. Archives : Vichy et la guerre d’Algérie bientôt inaccessibles ? La querelle des archives », François Thomas, nonfiction.

Les historiens se battent pour l’accès aux archives », Denis Peiron, La Croix. Arte Info, avec Marie Chominot, Benjamin Stora et Martine de Boisdeffre. Des archives archicontrôlées », David Fontaine, Le Canard Enchaîné. Les députés réforment l’accès aux archives », Ouest France.

Archives : pas de Marianne sans Clio ! Adoption de deux textes relatifs aux archives », JDD. Archives : projet voté par le Parlement », d’après AFP, Figaro. L’accès aux archives menacé par la loi », B. Le 15 mai au soir, le Sénat a adopté en deuxième lecture le texte de loi sur les archives, reprenant à l’identique l’essentiel du texte voté par l’Assemblée le 29 avril dernier. Le compromis entre le projet du gouvernement initial et les modifications introduites par le Sénat en première lecture a été entériné.

La loi nouvelle affirme le principe du droit d’accès immédiat aux archives publiques de tous les citoyens, et réduit dans l’ensemble les délais de communicabilités pour les archives réservées. Nous pourrions donc nous féliciter de cette adoption. Adresse » dénonçant les points les plus inacceptables de la future loi. La notion d’archives incommunicables, présente dès le projet de loi, concernait notamment la « sûreté des personnes ».